Pousser la porte de l'Opéra Garnier

28 janv. 2018

On entendra toujours des parisiens s'exclamer de ne jamais avoir visité tel ou tel monument de Paris. Parfois par manque de temps, d'envie, ou tout simplement parce qu'à force de passer souvent devant l'un d'entre eux on en oublierait  presque leur histoire et leur intérêt. Une succession d'édifices que l'on n'aimerait pas voir nous échapper mais auxquels nous accordons finalement que peu d'importance parce que trop touristiques, trop de monde et surtout pas au programme sur notre planning ! 
We'll always heard Parisians exclaim that they have never visited such or such  monument in Paris. Sometimes because of lack of time, envy, or simply because passing again and again in front of one of them very often make them almost forget their history and their interest. A succession of famous buildings that we wouldn't like to see escape or abandoned but which we finally give a little importance because too touristy, too many people and especially not on our planning !

Parce que caler une visite entre le repas du midi et la plage lorsque l'on est en vacances c'est bien plus simple qu'un samedi entre les multiples tâches de la vie quotidienne et après une semaine de travail. Alors plutôt que de se rendre compte un jour que l'on connaît mieux les monuments célèbres d'autres grandes villes du monde plutôt que la sienne autant dresser une liste des lieux incontournables en commençant par cocher le premier point.
Because planning a visit between the lunch and the beach when you are on vacation is much simpler than a saturday between the many tasks of daily life and after a week of work. So, rather than realizing one day that we better know the famous monuments of other major cities of the world rather than his own, as well, make up a list of the Places To Be by first checking off the first point.


De jour, de nuit, passer puis repasser devant l'Opéra Garnier. La routine récurrente puis du temps, une visite. Pousser la porte de l'Opéra était depuis bien longtemps sur ma liste des activités à faire à Paris. Une liste déjà bien longue qui se remplit au fil des mois, des saisons, de mes envies. Découvrir la salle principale et le rouge carmin des fauteuils de l'Opéra le plus célèbre de la capitale pour enfin lever les yeux vers le plafond signé Chagall
By day, by night, pass then pass in front of the Opera Garnier. The recurring routine then time, a visit. Pushing the door of the Opera was for a long time on my list of activities to do in Paris. An already long list that fills over the months, seasons, my desires. Discover the main hall and the carmine red armchairs of the capital's most famous Opera House to finally look up to the ceiling signed Chagall.

Un hommage à la musique et ses grands noms pour ce peintre Biélorusse qui déverse un déluge de couleurs, puis, une vive polémique lors de son inauguration en 1964. Une déferlante de critiques, une population non préparée à cette touche de modernité destinée à rafraîchir l'Opéra Garnier. L'oeuvre initiale de Jules Lenepveu n'abrite plus les fauteuils rouge carmin et la grande scène de l'Opéra. Est-ce finalement mieux comme ça ? 
A tribute to music and its big names for this Belarusian painter who pours a deluge of colors, then, a lively controversy at its inauguration in 1964. A wave of criticism, a population unprepared for this touch of modernity to refresh the Opéra Garnier. The initial work of Jules Lenepveu no longer houses the carmine red armchairs and the main stage of the Opera. Is it finally better like this ?


La visite se poursuit, les salles s’enchaînent. Finalement ce n'est pas si grand que ça. Nous restons 30 minutes ? 40 ? Et dire qu'après 8 ans à sillonner Paris sans relâche c'est la première fois que je vois ces moulures au plafond, ces lustres et ces dorures. Le grand escalier principal fourmille de touristes, de parisiens, de banlieusards mais j'ai déjà pris la poudre d'escampette pour m’arrêter dans cette pièce, le Foyer comme ils disent, celle qui me rappelle de doux souvenir de la Galerie des Glaces à Versailles et me fait me sentir dans 2 endroits à la fois ...
The visit continues. Finally it's not so big. We stay 30 minutes? 40 ? Oh wow ! After 8 years to furrow Paris this is the first time I see these moldings on the ceiling, these chandeliers and gilding everywhere. The main staircase is full of tourists, Parisians, suburbanites but I'm already in this room, the Foyer as they say, the one that reminds me of sweet memories of the Galerie des Glaces at Versailles and makes me feel in 2 places at once ...



Opéra Garnier
Place de l'Opéra ( Entrée Rue Scribe ) 
75009, Paris

8 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui, c'est automatiquement ce qui attire et ce qui vient peaufiner le tout !

      Supprimer
  2. C'est superbe! Il faut que je le visite :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, c'est superbe ! On ne peut pas dire que ce soit une perte de temps.

      Supprimer
  3. Wow the architecture is so amazing,
    thank you for sharing these impressive impressions with us.

    take a look at my BLOG and also INSTAGRAM

    RépondreSupprimer
  4. Je serais trop occupée à admirer les plafonds et les dorures que j’en oublierais de regarder la scène. C’est chouette que le lieu soit aussi ouvert au public pour des visites !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce genre de lieu les plafonds sont à ne pas manquer ! Exactement comme au Château de Versailles. Toujours lever les yeux pour trouver de jolies choses !

      Supprimer

Travel blog made in France. Follow me all around the world and feel free to leave a comment if you enjoy the trip !

Sauf mentions contraires tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord. Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Subscribe to our mailing list

* indicates required