New-York - Tout sur la préparation de mon voyage et mes premières impressions.

25 févr. 2018

Nous y voilà. New-York, ce terrain de jeu inépuisable à la taille surhumaine qui vous propulse de son poumon vert, Central Park, aux grattes ciel de Manhattan jusqu'à la plage de Rockaway ou bien Coney Island. La ville qui ne dort pas ou plutôt celle où on ne s'ennuie pas car même 2 semaines c'est encore trop court pour se dire " J'ai fait le tour ".

C'était mon deuxième voyage solo de l'année 2017 et New-York ne me faisait pas peur ! C'était comme passer de l'autre côté de mon écran et atterrir dans un de ces nombreux films tournés dans la grosse pomme sauf que là j'allais écrire mon histoire ...

Un film quotidien, une série américaine qui s'étalait de façon alternative devant mon appareil photo puis devant mon portable. Une succession de photos puis de vidéos comme pour donner du mouvement aux images fraîchement capturées. Photographier la beauté, immortaliser l'ambiance et les sons, puis publier ces courtes séquences filmées sur les réseaux sociaux sans autre but que de partager l'instant présent. Montrer que l'on est toujours là même à des milliers de kilomètres de la France.



Après réflexion j'ai rassemblé tous ces moments filmés comme on rassemble ses meilleurs souvenirs pour en faire ma première vidéo, mon propre film. De Times Square jusqu'à Brooklyn en passant par les soirées sur les rooftops de Williamsburg j'ai tenté de donner une suite logique à des morceaux de vie qui n'en avaient pas. Sans chichis ni prétention, comme une première. Apprivoiser de nouveaux outils, doser les transitions, ajouter du son sans avoir trop à en faire puisque la musique semblait omniprésente. Manhattan vibrait sous les décibels d'artistes du moment tandis que certains quartiers de Brooklyn donnaient aux passants des airs plus latinos. Un mélange de styles à l'image de la population qui a toutefois demandé quelques heures de préparation en France avant d'en apprécier le spectacle sur place ...


Avant de partir
( J'ai réalisé 99% de la préparation de mon voyage grâce à www.bons-plans-voyage-new-york.com
Je vous recommande d'y jeter un oeil pour préparer votre voyage sur mesure. )



Penser à son ESTA.
Obtenir l'autorisation d'entrer aux USA est une des premières choses à faire avant de réserver un logement ou bien ses billets d'avion. Tout se fait en quelques minutes sur le site du gouvernement américain pour 14 Dollars. Ensuite vous êtes libre d'aller aux Etats-Unis pendant 2 ans avant de devoir renouveler votre demande.
Souscrire à une assurance maladie.
Beaucoup de personnes ne le font pas, pour ma part il était hors de question que je prenne le risque de partir sans ou bien de compter sur l'assurance de ma carte bancaire. Pour une carte Visa, par exemple, le plafond de remboursement est autour de 11 000 euros. Un tarif TRÈS BAS si l'on a un vrai problème sur place nécessitant une hospitalisation. Pour partir l'esprit tranquille j'ai choisi Chapka, qui m'a fait un trou de 58 euros pour 2 semaines dans mon budget, mais qui assure un remboursement allant jusqu'à 500 000 euros.  

Adaptateur et multiprise.
Toujours penser à emporter avec soi un ou plusieurs adaptateurs. Les prises électriques d’Amérique du nord ne sont pas les mêmes que en Europe et il serait dommage de le constater au moment de recharger son téléphone par exemple. Prendre une petite multiprise peut aussi être très utile pour recharger ses appareils en même temps.


Changer ses euros en dollars.
Payer l’intégralité de ses dépenses par carte bancaire c'est possible mais à la fin de votre séjour ce sont les frais de transaction qui pourrait bien plomber votre budget ! Néanmoins certaines banques ont maintenant mis en place un partenariat qui permet d'éviter ces dépenses supplémentaires le temps de votre voyage, comme la Société Générale par exemple. Changer ses euros en dollars avant son départ reste tout de même la base d'un voyage dans la grosse pomme. Alex, du blog Bon Plan New-York, a lui même mis en place un partenariat avec de nombreux bureaux de change en France afin de nous faire bénéficier d'un meilleur taux ! Retrouvez son article très complet ICI.



Sur Place 

Ma première expérience avec Air BNB
Si partir seule à New-York était déjà un premier saut dans le vide me loger via Air BNB en était un également ! Je pense en avoir déjà parlé dans mon premier article sur le Canada, je n'accorde pas ma confiance facilement en France ! Trop d'arnaques, de gens intéressés, de jaloux, de " Moi je sais tout " alors que la plupart n'y connaissent rien. Gagner ma confiance c'est dur comme on a déjà pu me le dire à de nombreuses reprises.

Le fait est que j'ai d'abord voulu réserver un hôtel mais à plus de 1000 euros la semaine j'ai d'abord eu des sueurs froides devant mon ordinateur. J'ai songé à changer de destination et Air BNB m'est alors apparu comme une solution potentiellement envisageable. À force de rencontres avec des New-Yorkais lors de précédents voyages ma confiance me disait « Ok on se lance ! ». C'est à deux pas du quartier de Bushwick dans Brooklyn que j'ai posé mes valises chez 3 colocataires américains dont 2 au moins étaient gays, et ça, ça avait toute son importance pour moi ! J'ai eu des gros doutes sur le fonctionnement de Air BNB que je ne connaissais pas bien, j'allais arriver dans un pays que je ne connaissais pas, j'étais seule et me retrouver avec des gays ça me rassurait peu importe si ça peut paraître stupide aujourd'hui. Sur l'instant ça signifiait pour moi la tranquillité. Prendre cette location partagée me permettait de ne pas me retrouver totalement seule en cas de pépin et d'un point de vue pratique, communication, espace personnel c'était bien mieux que ce que je pensais. J'ai à peine vu les 3 colocataires, j'étais libre de mes faits et gestes dans la limite du respect. Je rentrais et sortais quand je voulais et même si j'ai trouvé que c'était un peu loin de Manhattan en métro c'est un élément de mon voyage qui m'a permis de vivre un peu plus l'expérience New-Yorkaise que si j'avais été dans un hôtel.

   

Météo
Mes premiers pas dans New-York ne ressemblaient en rien à ce que je m'étais imaginée, mon planning pour ma première journée non plus ! J'ai réalisé la bonne idée que j'avais eu de prendre un parapluie avec moi lorsque des trombes d'eau n'ont cessé de tomber avant de faire place au soleil pour les 15 jours qu'il me restait dans la ville. Ce qui m'a permis de profiter d'un climat ensoleillé comme j'aime où t-shirts et shorts étaient de rigueur même de nuit tant il faisait chaud !


Dialoguer 
Si beaucoup de nationalités cohabitent à New-York la langue officielle du pays n'en reste pas moins l'anglais, même si l'espagnol occupe une bonne place. Autant ne pas se mentir, les gens parlent très vite ! Ce n'est pas un cliché ( Et certains en sont conscients. ) ce qui peut parfois poser problème ... Cette première expérience m'a ouvert les yeux sur cette réputation que l'on donne aux New-Yorkais. Cet esprit friendly et ouvert qui n'est finalement pas donné à tout le monde ... En effet, dans les magasins, en plein Times Squares, dans le métro ou même arrêtée à un feux rouge pour piétons beaucoup n'ont pas hésité à venir discuter avec moi pour me parler de ma manucure, de la couleur de mon rouge à lèvres, de la forme de mes lunettes pour en arriver à la ville d’où je viens et ce que je viens faire à New-York, la durée ... toujours dans le but de partager sans arrière pensée. Mais dans certaines grandes enseignes, les fast food c'est l'esprit parisien qui se dégageait voire pire ! Il suffisait que je demande de répéter une question pour que le dialogue devienne incroyablement froid. Chose que je n'ai pas comprise ... Note pour mon prochain voyage à NYC ; éviter au maximum Breads Bakery, Starbuck, et autres grands noms. 

Le cas de la cigarette ( Et de la nourriture ) en ville.
Paris et ses multiples fumeurs dans les rues de la capitale font partie du paysage, à New-York c'est la nourriture qui est reine dans les mains des New-Yorkais ! Un contraste saisissant que j'ai réalisé un soir dans Brooklyn lorsque j'ai vu la première personne avec une cigarette à la main alors que j'étais arrivée depuis plus de 3 jours « What ? Mais c'est la première personne que je vois fumer ! D'habitude ils mangent tous » alors qu'à Paris c'est le contraire. Comme je ne fume pas, les contraintes imposées aux fumeurs ce n'est pas quelque chose qui me touche directement mais j'ai su par la suite que fumer à NYC est très mal vu et rares sont les lieux où on peut se le permettre.


Et les passages piétons ? 
J'ai lu que les New-Yorkais mettaient un point d'honneur à attendre que la main orange, qui vous demande d'attendre le passage des voitures, passe au bonhomme blanc pour passer. Mon expérience m’amène à dire que ce n'est pas toujours vrai ! Et en même temps on ne peut pas leur en vouloir ! À Manhattan on est arrêtés toutes les 2 minutes par un feux stop qui vous fait attendre un bon moment sur le bas côté. Alors à la fin le passage se fait au feeling. Tant qu'il y a des voitures on attend mais lorsqu'il n'y a plus personne on passe ... à la parisienne !

À Brooklyn c'est un peu différent. Tant qu'il y a un feux on se plie à la règle mais quand il n'y en a pas soit c'est le conducteur qui laisse passer ( Une situation assez fréquente. ) soit c'est à vous d'attendre. Concernant les automobilistes qui klaxonnent lorsque l'on traverse alors qu'ils étaient loin et qu'on était engagé avant eux je ne sais pas quoi dire ! Retour à l'état sauvage ? 

Le cas du shopping ! 
New-York est l'endroit idéal pour faire des emplettes. À vous de vous renseigner par rapport à ce que vous cherchez. Suivant votre style et vos attentes le choix est vaste. Pour ma part à chacun de mes voyages j'aime rapporter des pièces difficiles à se procurer en France que ce soit des vêtements ou autres. Broadway m'a semblé être l'endroit parfait pour satisfaire mes envies entre les multiples Urban Outfitters, le Century 21 du World Trade Center ( Qui est mon préféré ), les petites boutiques de créateurs, Sephora, Steve Madden etc ... Pour les friperies je préfère me rendre dans Brooklyn où les prix semblent plus attractif qu'à Manhattan. Moins de grosses marques plus de vêtements au style américain. Beacon's Closet est assez apprécié même si je n'y ai rien trouvé pour moi. 

Port d'arme et sécurité.
La sécurité est un premier point à étudier lorsque l'on voyage seule, même si choisir une destination dite " safe " ne vous protègera pas à 100%. New-York est une ville qui a souffert par le passée d’événements qui lui donnait la réputation d'être malfamée. Avec un renforcement de la NYPD et autres mesures de sécurité elle est aujourd'hui réputée comme étant une ville où l'on peut circuler tranquillement lorsque l'on est une fille et que l'on voyage seule, même si certains français mal informés et pas très futés s'acharnent à dire le contraire ...  Expérience faite mon statut de femme ne m'a pas permis d'échapper aux multiples " Hey Sweetie ", " Hum Hello" et autres, principalement à Brooklyn dans le Bushwick. Hormis ça R.A.S. On laisse les mecs un peu chauds faire leur blabla et on passe son chemin en regardant droit devant soit comme à Paris. De toute façon ils n'insistent pas généralement, même à 3h du matin ... ! Concernant le port d'armes il est difficile d'obtenir un permis à New-York. La réglementation est très stricte et le motif doit-être valable.




Se déplacer en métro.
Le pass 7j
N'ayant pas le compte en banque de Carrie Bradshow ce n'est pas en Yellow Cab que j'ai effectué mes déplacements mais en métro. Si vous avez décidé d'arpenter la ville à pieds il vaudrait mieux songer à trouver un moyen de transport plus adéquat à la superficie de la ville, parole d'une fille qui n'a pas peur de marcher pour visiter ...  J'ai donc opté pour la Métro Card forfait 7j pour 32 dollars que j'ai renouvelée, puisque j'étais à New-York pour 2 semaines, et autant vous dire que le métro c'était un peu le point d'interrogation avant mon séjour ...

Le Plan
D'abord j'ai eu un peu de mal à trouver un plan segmenté des différentes lignes comme pour Paris, Montréal ou Lisbonne. Au premier abord le plan du métro de New-York ressemble à un plat de nouilles que l'on aurait fait tomber sur une carte de la ville. Un fouillis qui ressemblait plus un jeu sur papier pour enfant où il faut aller du point A au point B sans se perdre ou se tromper de chemin parmi tous les autres. Alors si comme moi vous préférez un plan clair qu'à un plat de spaghettis Barilla rendez-vous sur ce lien pour télécharger une belle carte lisible du métro New-Yorkais.

UpTown ou DownTown ?
On pourrait penser que c'est compliqué mais finalement pas du tout. À paris et dans beaucoup d'autres villes du monde on peut se rendre au Nord ou au Sud de la ligne sans avoir à ressortir de la station de métro à New-York non. Dans Manhattan on ne parle pas de Terminus à Gare du Nord ou Châtelet mais de UpTown / DownTown

  • Exemple : Vous êtes à Manhattan sur la 14ème avenue et vous voulez vous rendre au sud. Commencez par trouver la station de métro où passe la ligne que vous voulez emprunter et celle où vous souhaitez vous arrêter. Si à l'entrée de celle-ci il est inscrit UpTown traversez la rue et il y a fort à parier pour que vous trouviez l'entrée DownTown qui va vers le sud ! Si elle n'est pas exactement en face alors regardez autour de vous. Les entrées pour aller au Nord ou au Sud ne sont jamais loin entres elles. 
Au contraire si vous voulez vous rendre à Harlem c'est la direction UpTown qu'il faudra prendre car ce quartier se situe au dessus de l'endroit où vous êtes.

Et pour aller à Brooklyn, dans le Bronx ou le Queens ? 
C'est la question que je me posais avant mon arrivée à New-York mais j'ai vite compris le principe. Depuis Manhattan les lignes UpTown vont vers le Bronx et le Queens tandis que les lignes DownTown vont vers Brooklyn. Tout est indiqué à l'entrée de chaque station

Train Express ou Local ? 
Une situation qui peut vous faire perdre un petit peu de temps si comme moi vous souhaitez vous rendre sur la 59ème avenue depuis la 8ème avenue mais que vous vous retrouvez en plein Harlem sur la 110ème avenue parce votre train est un Express ! Clairement je n'ai pas trouvé la solution miracle pour ne pas se tromper. Cette situation m'est arrivée 2 fois et je pense que c'est un passage incontournable pour les touristes. Néanmoins vous pouvez limiter les dégâts en faisant un peu attention à votre plan pour commencer. Vérifiez que vous prenez bien la ligne qui s’arrête à votre station car dans le cas de la ligne A et C elles se suivent mais ne marquent pas les mêmes arrêts, l'une est express l'autre locale. Ensuite vérifiez sur la paroi extérieure si l'enseigne lumineuse indique train express ou local. Là où ça se complique c'est lorsque le conducteur baragouine un message presque incompréhensible. D'un coup votre train local se transforme en train express et si vous n'avez pas compris le nom de la prochaine station 2 solutions s'offrent à vous. Soit demander à un américain soit sortir et prendre le prochain.   

Et la politesse on en parle ? 
Ne cherchez pas des gens qui poussent pour avoir une place assise, un/une jeune qui s'assoit à une place vide alors qu'il y a une personne âgée debout à côté, l'excitation ou même l'agression. Il y a des cas qui peuvent sembler aberrants mais en 2 semaines à New-York je n'arrive pas à compter autant de comportement irrespectueux que en 2 semaines à Paris entre les gens qui se bousculent pour s’asseoir ou même ceux qui se mettent devant les portes du métro et empêchent les autres de sortir. 

Une personne âgée ou enceinte n'a pas besoin de demander une place assise dans le métro New-Yorkais. Deux personnes au grand minimum se lèvent pour donner la leur ! 

Une ligne perturbée et quelques échauffements peuvent survenir mais ce moment où j'ai constaté ça  quelque minutes plus tard toute la rame chantait « Happy Birthday » parce que c'était l'anniversaire d'une personne et que celle qui l'accompagnait tenait à le faire savoir. Du jamais vu pour moi ...




Ce que je n'ai pas aimé à New-York

Le gaspillage.
Mon voyage a eu lieu 4 jours après l'apparition d'un gros titre choc « L'humanité vivra à crédit à partir du 2 août ». Une nouvelle qui a très vite été relayée sur les réseaux sociaux et qui n'a pas manquée de susciter des réactions de tristesse ou de dégoût. Sachez que au moment ou une partie de la population française déplorait cette annonce de l'autre côté de l'atlantique il m'est arrivée de passer devant un geyzer de 2 mètres de haut provenant d'une borne incendie en plein Brooklyn pendant que deux personnes était pénardes à côté. L’électricité n'a pas l'air de poser trop de problèmes non plus. Certaines lumières extérieures étaient allumées nuit et jour et dans mon BNB c'était Vegas ! Je ne compte plus le nombre de fois où certaines pièces de la maison étaient allumées en permanence jusqu'au matin. Sachez également que la phrase pleine de sagesse venant de Gandhi " Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde " ne fait pas plus avancer les choses non plus puisque lorsque j'éteignais une lumière elle était rallumée quelques heures plus tard et jamais éteinte ensuite. Un cercle vicieux ( Rire jaune ) !

C'est vrai que mon père m'a toujours dit " Éteins les lumières quand t'es plus dans la pièce ! Je ne suis pas américain moi ! Peut-être que tout s'explique ... ahah !

Faire des économies. 

Choisir son New-York City Pass. 
Les musées et les activités sont chers à New-York. Une visite peut coûter jusqu'à 25 dollars ce qui est  loin des prix pratiqués à Paris pour une exposition. La solution pour faire de réelles économies à plus de 40% est de prendre le City Pass en fonction de votre planning et des activités que vous souhaitez faire. Les sites citypass.com et smartdestination.com proposent de nombreuses formules pour s'adapter au mieux à vos envies. 
Pour ma part j'ai choisi le Pass Explorer sur Smart Destination qui inclut 10 entrées au choix. Ce pass est aujourd'hui à 199 dollars mais avant mon séjour il était encore à 180 dollars. L'option coupe file n'est pas incluse contrairement au City Pass mais j'y ai trouvé mon compte puisque j'ai pu bénéficier de 10 entrées au choix dans de célèbres musées et monuments, ou non, contrairement au City Pass qui, malgré son prix moins cher, ne propose que les 6 lieux les plus touristiques de la ville. A suivre dans un article plus détaillé sur le sujet avec les 10 visites réalisées !  

13 commentaires:

  1. Superbe article! J'aimerais beaucoup y aller pour voir toutes ces belles choses!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pensais pas y aller un jour et cette ville a tellement à offrir que j'espère y retourner encore et encore !

      Supprimer
  2. J'ai pris un immense plaisir à lire ton article et tes photos sont magnifiques !! Nous partons à New-York avec mon chéri au mois d'Août. Nous avons déjà réservé l'avion et le logement. Le passeport est également en cours. Ton article est super et va réellement nous aider à organiser notre voyage !

    Très bon week-end à toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je te recommande vraiment le blog de BPVNY qui est très pratique également !
      Août est une très bonne période pour découvrir New-York. J'y serai aussi pour 2018 =). !

      Supprimer
  3. J'ai adoré te lire. Je suis allée à NY par 2 fois déjà mais jamais seule. C'est pourtant une destination qui s'y prête mais j'avais un peu peur. Mais te lire me rassure et me donne presque envie de me lancer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après une grosse crise à Montréal, que je raconte dans un article catégorie Canada, je me suis lancée sans attendre les gens ni compter sur eux et résultat j'ai vécu des moments inoubliables et tous mes voyages pour 2018 seront une fois de plus réalisés en solo. Je ne regrette absolument pas de m'être lancée !

      Supprimer
  4. Je pars à New York vers la fin du mois, bien que ce soit la 3è fois, j'ai adoré lire ton article histoire de rafraichir ma mémoire héhé
    Je loge à Brooklyn cette fois et j'ai tellement hâte <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. New-York est le genre de ville où il y a toujours des choses à découvrir même au bout de la 3ème fois ! J'y retourne cet été et ce coup-ci je vais loger à Williamsburg. Très pratique Brooklyn pour les soirées sur rooftop avec vue sur la skyline !

      Supprimer
  5. Un article très complet qui donne toutes les informations nécessaires à l'élaboration d'un projet de voyage !! Et tes photos sont superbes !! New-York est un projet qui se concrétisera peut-être à la fin de l'année pour moi... Affaire à suivre ! En tous cas, je garde ton article sous la main si ça se précise davantage :D !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je me rends compte que j'aurais pu raconter encore plus de choses, conseils etc ... Peut-être dans un futur article à moins que je développe celui-ci ...

      Supprimer
  6. Coucou ma belle ! Wouah ! Je suis totalement fan de ton article , il est pratique, tellement bien construit et tes photos sont magnifiques ! En plus NY est une ville que j'adore.


    Des bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Il y a tellement à dire sur cette ville ! J'espère que mes prochains articles seront aussi bien accueillis que celui là !

      Supprimer
  7. hooo ! trop beau ! merci pour ce moment d'evasion !

    RépondreSupprimer

Travel blog made in France. Follow me all around the world and feel free to leave a comment if you enjoy the trip !

Sauf mentions contraires tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord. Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Subscribe to our mailing list

* indicates required