Montréal - Confidences d'une touriste française qui est mal tombée !

1 nov. 2016

C'est avec le recul que je compte vous parler aujourd'hui et dans les jours qui viennent de mon séjour au Canada que j'ai réalisé en août 2016. Ceux qui m'ont suivie jours après jours durant cette expérience le savent, tout ne s'est pas vraiment passé comme prévu ... ! J'ai donc décidé d'en parler plus en détail dans cet article sans vouloir m’apitoyer ni dans celui là ni dans les prochains mais juste pour donner un témoignage et mettre en garde ! Comme on a déjà pu me le faire remarquer plusieurs fois depuis août 2015 je voyage beaucoup grâce à de très bonnes opportunités que ce soit en France ou à l'étranger et le Canada en faisait partie. J'avais juste à payer mes billets d'avion et prévoir de quoi m'éclater sur place car le logement se faisait chez un pseudo pote du collège rencontré en France et parti faire ses études à Montréal.


Après 7h30 d'avion et un atterrissage digne de la tour infernale me voilà partie pour passer le portail de la douane. Ah les douaniers ... Jamais un bonjour et une expression du visage très peu aimable mais ce coup ci j'étais tombée sur une perle qui en plus de ne pas être polie jouissait de son statut dans son bocal à poisson en m’assommant de questions sur un air hautain et avec un regard méprisant ! J'avais envie de rire de ce comportement débile mais ce large sourire allait être accueilli par un retour en France et il aurait été trop dommage de ne pas profiter de l'accueil chaleureux de mon super, méga POTE !


La vie canadienne commence. Dans les quartiers résidentiels Montréal a des allures de New York. Pas de clôtures mais des escaliers qui mènent à la porte d'entrée. En ville tout est bien plus grand qu'à Paris et les buildings sont immenses. J'aime ça ! En vrai shopping addict et prête à rafler tous les produits dont je rêve mais qui ne sont pas en France je repère très vite la rue Sainte Catherine qui s'étend sur des kilomètres, Sephora, Urban Outfitters & co. Petit à petit j'apprends à vivre à la  Montréalaise. Le métro est devenu un moyen de locomotion que j'ai très vite adopté car même si le temps d'attente est plus long qu'à Paris l'efficacité est au rendez-vous. Au fil des premiers jours je me rends compte que la vie à Montréal est parsemée de petits détail qui changent complètement de la France. Au passage piéton on s'arrête quand la main s'allume et on passe quand le bonhomme s'allume, la sirène des pompiers et des policiers est digne des jouets qu'on donne aux enfants ou bien des jeux vidéo, on ne dit pas mec mais dude, il n'y a pas de plaque d'immatriculation à l'avant des voitures, les prix son hors taxes et on donne le tips au restaurant. D'ailleurs les billets m'échappent des doigts tant la vie est chère ! Et malgré le taux de change élevé puisque 1 euros = 1,45 $ CAD je suis quelque peu écœurée de constater qu'il est TRÈS difficile de bien manger dans un lieu public pour moins de 15 euros, soit environ 20 $, hormis chez Burger King. Sachez également que faire son shopping chez Zara ou H&M en pensant faire des économies est clairement la fausse bonne idée puisque tout est plus cher qu'en France. Profiter des activités, bouger, se nourrir et faire du shopping allait devenir une mission pour mon budget qui n' était pas aussi gros que je l'avais imaginé mais j'étais bien loin de me douter de la suite ... !

Le soir je rentrais dans une petite maison tout confort compris mais dès le deuxième jour tout a été remis en question. Je n'étais plus en présence d'un ami mais d'une personne égoïste et dépourvue de valeurs, de savoir vivre. Durant un échange tendu et parmi le flot d'informations je n'ai évidement retenu que le meilleur ... du pire !

" Nan mais je pensais qu'on allait être en mode chum et blonde " 
" Moi j'aime pas visiter " 
" Je préfère faire du kayak ou de l'escalade " 
" Je préfère les journées Netflix & Chill " 
" Je pensais que t'allais te débrouiller toute seule ".

OK ! Et comment je vais pouvoir profiter de mon voyage maintenant ? 
" Bah justement je me demandais ... Je sais pas. "

On rappelle qu'il n'est pas canadien mais bien français et que même en France mon entourage proche ou éloigné était outré ! Complètement scotchée par ces révélations qui voulaient dire " Tu veux pas être ma petite copine ? Et bien démerde toi toute seule ! " j'ai tout de même réussi à remettre les idées en place dans la tête du garçon.


On était lundi 8 août et il me restait 14 jours à passer au Canada. 

Finalement on programme 1 journée à Ottawa, 2 jours à Quebec et 4 jours à Toronto mais les journées sont longues, très longues aux côtés de quelqu'un qui traîne des pieds et tire la gueule h24. J'en peux plus, je craque, je hurle ! JE TRAINE UN BOULET qui ose me dire qu'il connait tout et qu'il a déjà tout vu des villes que l'on visite en mode j'ai tout vu j'ai tout vécu l'air pédant en plus mais les réponses à mes questions en moins !

" Je sais pas ça fait longtemps " 
" Je suis venu il y a 7 ans. " 
" Je me souviens pas. " 

Ouai et bah moi je vais me souvenir encore longtemps de mon séjour à Quebec qui n'a duré qu'une journée au lieu de 2 ... 

" J'ai limite envie de rentrer à Montréal. "
Me lâche t-il d'un air lasse et mourant de ne pas pouvoir être affalé devant son PC ! 

En fait je boue encore de colère à l'écriture de ces lignes ! Comme quoi 2 mois après tout reste intact. Comment est-ce que l'on peut dire une chose pareille ? Comment est-ce qu'on peut à ce point se voiler la face ? Ce mec a une chance incroyable de pouvoir faire ses études à l'étranger et qui plus est dans un pays magnifique mais ses manières de fils à papa capricieux ponctuées d'une addiction au PC le rendent aveugle ! Amen à lui qui n'est pas capable de voir la beauté ailleurs que sur son MAC book ... 

Finalement le lendemain c'était netflix & chill all day ... Préférant voir le verre à moitié plein qu'à moitié vide, je me suis dit que ça allait permettre de faire une pause et se détendre avant les 4 jours à Toronto que j'appréhendais au plus haut point ! On était samedi.


Dois-je préciser que je n'ai jamais mis les pieds à Toronto ? C'est fait ! 

Dimanche, après 2h d'attente à l'aéroport l'avion avait un problème de dépressurisation. L'information de trop qui m'a littéralement fait péter un câble puisque j'ai peur de l'avion ! Ajoutez à ça le fait que j'avais la boule au ventre de partir 4 jours dans une ville que je ne connaissait absolument pas avec une personne qui allait probablement me la faire à l'envers une fois de plus et tout était bousculé dans ma tête. J'ai donc décidé de ne pas partir à Toronto, par crainte d'être vraiment dans la galère au bout du premier jour, et d'avancer mes billets d'avion pour revenir en France au plus vite ! 

" Je ne pars pas à Toronto et vu la situation je préfère rentrer en France plus tôt. "  
" Tant mieux ça va me faire faire des économies " 

Voilà la réponse à laquelle j'ai eu le droit. Sèche et tranchante, sans empathie alors que j'étais mal. Une réponse dépourvue de sens puisque pendant que je tentais de me nourrir convenablement tout en essayant de ne pas faire exploser mon budget lui gâchait la nourriture et dépensait sans compter. Je n'ai jamais rencontré une telle personnalité et il me restait une semaine à Montréal. 

J'ai passé les jours suivants à essayer de positiver quand je n'étais pas en train de me renseigner à droite à gauche pour savoir s'il était possible de rentrer plus tôt à Paris. Tentative qui a échoué ! Désormais complètement snobée par l'autre dingue qui faisait comme si je n'existais pas j'ai relevé la tête en continuant mon voyage seule. La journée je sortais, je visitais Montréal dans ses moindres recoins, faisait du shopping, cherchais des bonnes adresses culinaires, faisais des photos. Dès que je passais le seuil de la porte je me sentais libre mais quand je rentrais le soir j'étais comme un intrus et on me le faisait bien sentir !


À Montréal il fait chaud, très chaud en août ! Les bouteilles d'eau se succédaient. On était jeudi 18, je partais dimanche et ayant oublié de mettre un short dans ma valise j'ai voulu faire bronzer mes jambes pour les 3 jours restants en m'en payant un nouveau. Quitte à consommer canadien je me rends chez Garage, l'équivalent de Pimkie en France. Vue la différence entre les tailles françaises et américaines impossible de passer à la caisse sans faire un tour dans une cabine d'essayage. Ravie que tout se passe comme prévu je remets mes vêtement d’origine mais le destin revient à la charge. D'un coup mon cœur bat à m'en faire mal à la poitrine, ma respiration s’accélère, je tremble, je m’assois mais rien ne passe. Dans un élan de motivation je passe vite fait la caisse. Ça doit être un coup de chaud, on est en sous sol mais après 20 minutes à l'extérieur rien ne change. J'écourte cette journée. Tant pis pour le short, le bronzage, je rentre " à la maison ". Il faut que je parle à mon entourage en France et pour ça il me faut le wifi et tel un déclic tout s'est calmé. J'avais fait une crise d'angoisse en plein Montréal et ce n'était pas fini puisque qu'à mesure que j'approchais que mon non domicile je tremblais à nouveau et mon cœur menaçait de s'emballer de plus belle !



STOP ! 

Je suis rentrée, j'ai allumé le wifi, tcheké Booking.com, AirBnb & co. J'étais fatiguée mais j'avais encore un petit effort à faire pour rétablir la situation. Je ne cherchais pas un 4 étoiles, pas une superbe vue, pas de spa intégré au logement juste un toit pas trop cher ni trop glock ! Après 10 minutes de recherches j'empoigne mon sac et l'adrénaline monte. J'arrive à l'UDEM qui est une université à Montréal parmi d'autres où étudiants et touristes peuvent cohabiter le temps des vacances scolaires. La réceptionniste m'annonce qu'il reste de la place et me conseille de venir directement avec mes valises pour remplir les formalités. J'oscille entre la joie et l'inquiétude de me retrouver sans rien mais je n'ai pas le choix, je dois faire confiance. De retour chez mon geek, collé du matin au soir à son PC quand il n'est pas l'escalade ou en train de fumer son joint, je range en vitesse toutes mes affaires et en 10 minutes tout est bouclé ou presque ... Je rends le double des clés. Le silence est d'or dans cette baraque qui va bientôt appartenir à mon passé ou presque ... 

J'empoigne ma valise, un gros sac de fringues, mon sac à main et celui de mon reflex. Chargée jusqu'au cou et à la recherche du moindre ascenseur ou escalator dans les galeries du métro je me rends compte que si rien n'est fait pour aider les touristes il en va de même pour les handicapés et en 2016 ce constat est moche ! Mais à défaut de pouvoir compter sur la technologie j'ai pu me rendre compte à quel point la gentillesse des canadiens n'était pas un mythe ! D'ailleurs je n'ai pas assez de doigts pour compter le nombre de fois où l'on m'a demandé " Tu veux de l'aide ? ". J'étais sur le cul et admirative ! Rien à voir avec la grande majorité de la population parisienne qui gueule parce que tu prends de la place avec tes valises ! À défaut de pouvoir compter sur une personne que je pensais connaitre à Montréal j'ai pu le faire avec des inconnus et en plus de m'aider ça m'a vraiment fait chaud au cœur.


Une fois à l'UDEM une chambre au quinzième étage d'une tour m'est attribuée mais tout me parait tellement grand que je doute. Je demande mon chemin à un touriste qui en plus de m'aider avec mes valises m'indique le bâtiment et me fait une petite visite des lieux. Je retrouve foi en l'être humain et finalement j'ai l'air de pas trop mal me débrouiller avec l'aide de toutes ces personnes mais une fois dans ma petite chambre de bonne tout est à nouveau chamboulé ... J'ai juste un lit, un lavabo, une armoire et un bureau mais je suis LIBRE ET SEULE ! D'ailleurs c'est ce qui me fait peur, Je suis définitivement seule, à l'autre bout du monde, en Amérique du nord. S'il m'arrive une galère je ne pourrais que compter sur la bienveillance des canadiens car je ne connais plus personne ici. La pression redescend dans un flot de larmes. Il reste 2 jours et 3 nuits ! 

J'enfile mon short peu importe si le soleil n'est plus là, il est 19h et ce soir je sors découvrir Montréal de nuit. Je jette un rapide coup d’œil à mon téléphone que j'ai laissé dans le fond de mon sac le temps du déménagement. Il n'a duré qu'une heure mais c'était assez pour louper l'appel de mon canadien préféré #Ironie. J'ai d'abord pensé à des remords, un retournement de situation, une volonté de s'expliquer d'une manière claire et mature mais il n'en était rien !

" T'as essayé de m’appeler ? "
" Oui, t'as oublié une paire de pompes !

OKEY MON GARS d'abord c'est pas une paire de POMPES mais de chaussures, de baskets ou de tennis ! Oui j'avoue avoir un sérieux problème avec ce langage de beauf mais pas le temps ni l'envie de m'embarquer dans une énième crise. " Je viendrai les chercher demain ! " en espérant que ce coup ci ça sera la dernière et ça l'était !


Ma vie Montréalaise s'est poursuivie de la même manière qu'elle avait commencé au début de la deuxième semaine mais d'une manière bien plus détendue. J'étais en ville du matin jusqu'à tard le soir reflex autour du cou, short sur les fesses et je n'ai jamais eu un seul problème en ville ou dans le métro même à 23h ! D'ailleurs, à la fin, j'ai fini par trouver mes repères pour relier une station à une autre à pieds, ce qui était bien plus agréable pour découvrir la ville, et dimanche c'était le départ !

Direction Berry-UQAM pour prendre le bus qui me mènera directement à l'aéroport non sans efforts préalables ... J'arrive à la station de métro de l'université dont je redoutais depuis plusieurs jours l'immense escalier d'une vingtaine de marche que j'allais devoir descendre sans m'étaler par terre à défaut de pouvoir utiliser l'escalator qui était en travaux jusqu’à ce que ...

You go down ? 
Yes 
Ok let me help you ! 
But ... it's really big ( En parlant de ma valise de 20 kg ! )
It's to heavy for you but not for me !
oO

C'était un asiatique pas plus grand que moi qui a empoigné ma valise en descendant l'escalier sur un pas tranquille, limite en trottinant, pendant que j'étais en train de suivre derrière avec le reste de mes sacs. J'étais RAVIE ! J'ai dû le remercier à peu près 5 fois avant de continuer mon chemin vers l'aéroport qui était souvent ponctué d'un " Tu veux de l'aide ? ", toujours aussi adorable, pendant que dans ma tête ça chantait " Paname paname on arriveeee ! ". 


Une fois dans l'avion plus de peur ni de craintes d'une défaillance technique ou d'un problème de quoi que ce soit, j'étais OKLM ! J'ai d'ailleurs passé le meilleur vol de tous les vols ce qui m'a permis de repenser à toutes mes rencontres et de m’arrêter sur celle d'un sénégalais qui était étudiant à l'UDEM.

Je t'ai jamais vue ici. Qu'est ce que tu fais là ?

Après avoir raconté dans les grandes lignes mon histoire lui même n'en revenait pas de ce qu'il entendait. Il m'a d'ailleurs dit que dans son pays les invités devaient être bien accueillis et que si jamais une situation comme la mienne arrivait il fallait rester pour sa fierté ! J'ai préféré rester évasive sur ma réponse. Après tout mon corps me criait " Ta fierté je m'en fou, moi je veux de l'énergie ! ". Mais s'il fallait que je donne une vraie réponse aujourd'hui alors je dirais que jusqu'à présent j'ai passé les 3 jours les plus fun de l'année 2016 ! J'ai appris à me débrouiller toute seule dans une ville nord-américaine où je ne connaissais que très brièvement les règles et coutumes et aucun jour ne se ressemblait même si j'en avait l'impression sur le coup ! 

En vérité je n'ai qu'un seul regret ; ne pas être partie plus tôt pour me trouver un nouveau logement !

14 commentaires:

  1. Eh bien ! Tu parles d'un ami, quelle horreur !!!

    http://clothespaper.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh bah il est passé dans ma black list ... Next !

      Supprimer
  2. Rohlala mais quel goujat cet "ami" ! Dommage tu n'as pas pu profiter de ton voyage... En tout cas tes photos sont superbes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que je n'en ai pas profité à 100% mais je garde de bons souvenirs malgré tout.

      Supprimer
  3. Quelle histoire! C'est dommage qu'un aussi joli voyage soit gâche par une histoire de caractère...
    Bien que je comprenne un peu ta peur de te retrouver toute seule, tu aurais dû réserver un logement ailleurs plus tôt. Il vaut mieux être seule qu'avec quelqu'un sur qui on ne peut pas compter en cas de problème de toute façon! j'ai vite appris à me débrouiller seule (partie à 18 ans à 10 000km de chez moi, je n'ai pas eu le choix lol), donc pour moi c'est assez naturel, et ne me fait pas du tout peur dans un pays occidental.
    et puis je suis sure qu'avec la communauté internet, il y avait plein de gentilles personnes prêtes à t'aider sans vouloir profiter de toi (un scandale!!!)
    Pour tes prochains voyages, je te conseille le groupe facebook https://www.facebook.com/groups/tourdumondistes/, où des millies de voyageurs s'entraident.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aah ! Merci pour ce groupe ! Effectivement j'aurais dû partir plus tôt ... Bref, maintenant je me rends compte que c'est pas si difficile d'être seule au Canada ... Je vais aller regarder de plus près ce groupe !

      Supprimer
  4. Hé bas !
    C'est nul que tu soies tombée avec quelqu'un comme ça... C'est vraiment insupportable. Je suis sûre que tu aurais tellement plus profité dans un autre cas, mais bon, quand c'est fait, c'est fait !
    J'espère qu'une aventure comme celle-ci ne t'arrivera plus.. :(

    Laura | http://www.furiouslychic.ch/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'espère aussi ! Finalement mieux vaut être seule que mal accompagnée hein ... J'aurais tout fait de A à Z sans personne je suis sûre que tout aurait pu être parfait mais bon ...

      Supprimer
  5. Dommage que tu sois tombée sur un c*n.. Mais c'est bien que tu ais pu profité des derniers jours ! Tes photos sont jolies :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci =). ! C'est vrai qu'au moins j'ai passé 3 jours fun et sans problèmes !

      Supprimer
  6. Oh la la ma pauvre! J'hallucine completement de ce manque de savoir vivre et de respect. En tout cas, ça confirme que les Canadiens sont adorables et que certains Français devraient en prendre de la graine !!! Tes photos sont magnifiques , Montreal a l'air tellement accueillante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf ... Faut dire que quand tu vois ses fréquentations à base de petits français qui se la pètent parce qu'ils sont au Canada tous frais payés par papa maman tu te dis que de toute façon rien n'est fait pour le tirer vers le haut xD. !

      Supprimer
  7. beautiful photos! i always love seeing travel photos, they inspire me so much!

    xo, Carla
    www.carlaviolet.com

    RépondreSupprimer
  8. Wonderful photos! Hope to get to visit Canada someday :)
    xx

    http://flashforwards.blogspot.de/2016/11/late-autumn-in-pastels.html

    RépondreSupprimer

Travel blog made in France. Follow me all around the world and feel free to leave a comment if you enjoy the trip !

Sauf mentions contraires tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord. Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Subscribe to our mailing list

* indicates required