Food Spot - Mes adresses à Tokyo.

25 mai 2020

Dans un » précédent article «, où je détaillais la préparation de mon voyage à Tokyo, j'ai vaguement abordé le sujet de la nourriture en listant 3 catégories de lieux où trouver des spécialités locales et s'en sortir sans parler un mot de japonais. Dans ce nouvel article je partage certaines de ces spécialités voire même les noms des restaurants lorsqu'ils m'étaient compréhensibles ou répertoriés sur l'appli Mapstr.
In a » previous article «, where I detailed the preparation for my trip to Tokyo, I vaguely talked about the subject of food by listing 3 categories of places where to find local specialties and order without speaking a word of Japanese. In this new article I share some of these specialties or even the places when the name of the restaurant was understandable to me or listed on Mapstr app.


Les règles de base de l'alimentation japonaise.

The basic rules of Japanese food.

Le japon est un pays très codifié. Difficile de retenir toutes les règles qui s'appliquent pour chaque lieu cependant, lorsque l'on se renseigne un peu, certaines d'entre elles sont récurrentes et donc facilement mémorisables. Tour d'horizon de celles que j'ai retenues pour mon voyage parmi un très grand nombre !
Japan is a highly codified country. Difficult to remember all the rules that apply for each place, however, when you inquire a little, some of them are recurring and therefore easily remembered. Overview of those I have learnt for my trip.

Le cas de la Street Food
La première information à savoir est que l'on ne mange/boit pas en marchant dans la rue car, pour les japonais, le trottoir est fait exclusivement pour se rendre du point A au point B. Plutôt contradictoire lorsque l'on croise des stands de street food à n'en plus finir au temple Senso-Ji ou bien dans une des rues commerçante du quartier d'Harajuku. Vient alors une seconde règle qui est de s’arrêter dans un coin pour boire ou manger.
The first information to know is that we don't eat / drink while walking in the street because, for the Japanese, the sidewalk is made exclusively to get from point A to point B. Rather contradictory when we cross stands of street food at the Senso-Ji temple or in one of the shopping streets of the Harajuku district. Then comes a second rule which is to stop in a corner to eat or drink.

Anecdote personnelle : Je doute que cette deuxième règle soit très assumée par certains habitants car j'en ai vu plus d'un se cacher derrière les stands pour manger.
Personal anecdote : I doubt that this second rule is very assumed by some residents because I saw more than one hiding behind the stands to eat.

Anecdote personnelle bis : J'avais besoin de prendre un médicament mais je n'avais pas de bouteille d'eau. Je file à un distributeur de bouteilles à l'entrée de la station de métro de Ueno quand un japonais a voulu discuter avec moi. Est-ce qu'il a vraiment essayé de me draguer en me proposant d'aller au karaoké ? Absolument ! Est-ce que ma douleur et moi même avions son temps pour accepter tout en sachant qu'il ne parlait que 2 mots d'anglais et moi pas japonais ? Pas vraiment ... Pas près à rentrer chez lui et moi déterminée à faire passer ma douleur avant d'aller à Asakusa je respecte la règle n°1 de la street japonaise en ouvrant ma bouteille d'eau sans marcher. Lui, décidé à m'accompagner à Asakusa mais visiblement pas prêt à me voir boire dans ma bouteille d'eau jusqu'à ce qu'il me dise " Ah it's medicine ". En voyant son air soulagée je me suis demandée comment la situation aurait tournée si j'avais juste eu besoin de boire au final.
Personal anecdote bis : I needed to take a medication but I did not have a bottle of water. I go to a bottle dispenser at the entrance to the Ueno metro station when a Japanese man wanted to chat with me. Did he really try to seduce me by offering to go to karaoke ? Absolutely ! Did my pain and I have his time to accept ( Knowing that he only spoke 2 words of English and me not japanese. ) ? Not really ... Him, not ready to go home and me, determined to making pass my pain before going to Asakusa I respect rule n ° 1 of Japanese street by opening my water bottle without walking. He decided to accompany me to Asakusa but obviously not ready to see me drink from my water bottle until he said "Ah it's medicine". Seeing his relieved air I wondered how the situation would have turned out if I just needed to drink.

Manier les baguettes
Autre règle qu'il est essentiel de connaître. Ne JAMAIS planter ses baguettes dans son riz. On a tous, ou presque, déjà eu ce réflexe dans nos restaurants japonais en France. On commande un menu brochette, le bol de riz arrive et sans vraiment faire attention on plante les 2 baguettes dedans de façon totalement innocente. Pourtant, au Japon, planter ses baguettes dans le riz fait référence aux funérailles ... Alors, oui, on ne peut pas retenir toutes les règles et certaines passent mieux que d'autres mais, à mon sens, retenir celle là c'est s'éviter une grosse bourde une fois sur place.
Another rule that is essential to know. NEVER plant your chopsticks in your rice. We all, or almost all, already had this reflex in our Japanese restaurants in France. We order a Yakitori menu, the bowl of rice arrives and without really paying attention we plant the 2 chopsticks in it in a completely innocent way. However, in Japan, planting your chopsticks in rice refers to the funeral ... So, yes, we cannot remember all the rules and some pass better than others but, in my opinion, remember this one is avoid a big blunder once there.

Toujours au sujet des baguettes, ne jamais se passer de la nourriture de baguettes à baguettes car cela rappelle la façon de ramasser les os après une crémation. Ne pas pointer quelqu'un avec ses baguettes évitera aussi de passer pour quelqu'un de menaçant.
Still on the subject of chopsticks, never give food from chopsticks to chopsticks as it reminds of how to pick up bones after cremation. Not pointing someone with their chopsticks will also avoid appearing to be threatening.

Slurper les nouilles
Si vous avez tendance à faire du bruit en mangeant vos spaghettis personne ne vous en tiendra rigueur au moment de manger votre soba ou tout autre plat composé de nouilles dans un restaurant au Japon. Le but étant de slurper bruyamment sa nouille pour la refroidir et, par la même occasion, montrer que vous appréciez le plat que vous mangez.
If you tend to make noise while eating your spaghetti, no one will hold that against you when eating your soba or any other dish made of noodles in a restaurant in Japan. The goal is to noisily slurp the noodle to cool it and, at the same time, show that you appreciate the dish you eat.
  
Payer au supermarché
En allant faire des courses ou dans tout commerce l'argent liquide ne se passe jamais de la main à la main. Même pour 1 billet ou une pièce il faut poser sa monnaie dans la coupelle posée sur le comptoir de la caissière. Plusieurs fois il m'est arrivée de tendre ma monnaie. Soit la caissière montre la coupelle soit elle prend carrément l'argent qu'elle dépose dans la coupelle et qu'elle reprend ensuite. J'avoue rire un peu de ce deuxième cas lorsque j'y repense mais c'est la base à ne pas oublier au Japon.
In any shop cash, never goes from hand to hand. Even for a coin you have to put your money in the cup placed on the counter of the cashier. Several times I started to give my money from hand to hand. Either the cashier shows the cup or she takes the money which she deposits in the cup and which she then takes back. I admit to laughing a little about this second case when I think about it but this is the basis not to forget in Japan.


Donner le pourboire au Japon
Contrairement aux USA les serveurs dans les restaurants ont un salaire fixe. On pourrait se dire que ce n'est pas une raison pour ne rien laisser à la fin d'un repas qui s'est bien passé mais cette pratique est très mal vue ! Le serveur pourrait avoir l'impression de passer pour un mendiant. Dans un pays où la population n'aime pas perdre la face laisser un pourboire peut-être vexant.
Unlike in the USA waiters in restaurants have a fixed salary. You could say that this is not a reason to leave nothing at the end of a meal that went well but this practice is very frowned upon ! The waiter could appear to be a beggar. In a country where the population doesn't like to lose face, leaving a tip can be annoying.

Ces 10 lieux que j'ai aimé ou non à Tokyo.

10 mai 2020

Tokyo est une ville très étalée qui demande du temps pour visiter chacun des arrondissements et quartiers qui la compose. Pour ce premier voyage je ne peux même pas dire que j'ai visité 1/3 de la ville car il y a beaucoup à voir et à faire, malgré les 10 lieux qui suivent dans cet article. On pourrait dire que c'est un " Overview " comme disent les anglais. Quelques mots, beaucoup de photos et une façon de lister les lieux visités comme pour avoir un aperçu rapide de ce que l'on trouve dans les rues de la capitale nippone. Dans ce condensé urbain j'ai glissé mes quartiers favoris comme Asakusa, Yanaka et Golden Gai qui ont chacun leur article dédié.
Tokyo is a very spread out city which requires time to visit each districts that compose it. For this first trip I can't even say that I visited 1/3 of the city because there is a lot to see and do, despite the 10 places that follow in this article. A few words, lots of photos and a way to list the places visited as to have a quick overview of what is found in the streets of the Japanese capital. In this urban story I slipped my favorite districts like Asakusa, Yanaka and Golden Gai which each have their dedicated article.


Shibuya


Les rues en ébullition d'un quartier très connu pour son immense passage piéton qui a déjà fait le tour du globe sur les réseaux sociaux. Apparemment c'est depuis le Starbuck situé au dessus de la librairie Tsutaya que le point de vue sur ce carrefour est le meilleur mais ce n'est pas tout. Shibuya est également un lieu incontournable pour faire du shopping dans des boutiques moins guindées que le quartier de Ginza, qui est beaucoup plus axé sur le luxe. Parmi les incontournables on retrouve Don Quijote. Une chaîne de magasin discount japonaise où l'on trouve de tout ! De l'alimentation jusqu'aux produits de beauté en passant par les gadgets high tech, même les produits les plus improbables y sont répertoriés, comme des tentacules de poulpe sous vide ! C'est un peu comme notre BHV français, voire La Foire Fouille, en résolument plus dépaysant. Suivant le même principe on trouve également Tokyu Hands qui est tout aussi inévitable dans le quartier ! Les étages de vêtements, produits de beauté, articles de librairie, pharmacie et j'en passe s'empilent pour former un concept store à voir au moins une fois.
The boiling streets of a district very well known for its huge pedestrian crossing which has already gone around the globe on social networks. Apparently it's from the Starbuck located above the Tsutaya bookstore that the point of view on this crossroads is the best but that is not all. Shibuya is also a must for shopping in less expensive boutiques than the Ginza district, which is much more focused on luxury. Among the essentials we find Don Quijote. A Japanese discount store chain where you can find everything ! From food to beauty products and high tech gadgets, even the most improbable products are listed there, like octopus tentacles under vacuum ! It's a bit like our French BHV, even La Foire Fouille, resolutely more exotic. Following the same principle there is also Tokyu Hands which is just as inevitable in the neighborhood ! The floors of clothing, beauty products, bookstores, pharmacy and so on pile up to form a concept store to see at least once.


Harajuku / Takeshita Dori


Réputé pour être de quartier de la mode excentrique et décalée Harajuku est surtout connu pour sa rue piétonne, Takeshita Dori, où des magasins de vêtements s'alternent avec des salons de thé sur une longueur de 400 mètres. Jusqu'à là rien de bien extravagant, c'est sur place que tout change. D'abord la foule, qui donne l'impression d'être en plein Champs de Mars un soir de finale de coupe du monde. Ma hantise en voyage ! Ensuite les cafés et stands de nourriture, qui n'ont rien de détestable, mais qui, objectivement, raviraient plus un enfant que moi pour la plupart. Est-ce qu'on parle du PomPomPurin Café et de sa file d'attente interminable pour manger du riz sculpté en forme de chien ? Breeeef ... J'ai continué mon chemin en me glissant tant bien que mal au milieu de la foule pour commencer un hypothétique shopping qui aurait pu s'avérer être un gros fail à une veste près ! Takeshita Dori c'est la rue des cosplayers qui viennent ravitailler leur garde robe de vêtements et accessoires improbables dans les magasins et quelques friperies que l'on trouve sur place. Au premier abord tout me paraissait cool mais rien ne me correspondait assez ( Hormis une veste en jean rose trouvée en friperie. ) pour rejoindre mon dressing. Tout le reste était très sympa à voir mais trop de cosplay, de Hello Kitty, d'articles pour enfants ( Même si je sais que ce sont des adultes qui consomment. ) et que dire de la qualité ...
Renowned for being an eccentric and quirky fashion district, Harajuku is best known for its pedestrian street, Takeshita Dori, where clothing stores alternate with tearooms over a length of 400 meters. So far nothing extravagant, it's on spot that everything changes. First the crowd, which gives the impression of being in the Champs de Mars in Paris one evening of the World Cup final. Then the cafes and food stalls, which are not detestable, but which, objectively, would delight a child more than most of me. Are we talking about PomPomPurin Café and its endless queue to eat carved rice in the shape of a dog? I continued, slipping my way through the crowd to start a hypothetical shopping. Takeshita Dori is the street of cosplayers who come to supply their wardrobe with improbable clothes and accessories in stores and some thrift stores that are found on site. At first glance everything seemed cool to me but nothing suited me enough ( Except a pink denim jacket found in thrift stores. ) to join my closet. Everything else was very nice to see but too much cosplay, Hello Kitty, children's articles ( Even if I know that they are adults who buy. ) and what about the quality ...


Takeshita Dori n'était pas du tout faite pour moi mais le quartier d'Harajuku en lui même valait bien le déplacement. Très axé shopping c'est là que Lush a ouvert sont magasin dédié aux bombes de bain pour les fans de la marque. C'est aussi là, dans un magasin non loin, que j'ai trouvé les looks les plus déjantés ! Car il n'y a pas qu'à Takeshita Dori que l'on trouve la jeunesse tokyoïte déguisée en cosplay mais aussi dans le centre commercial Laforet qui est bâti sur le même principe que Tokyu Hands au détail près que ce sont des boutiques indépendantes qui sont dedans. Un style Galerie Lafayettes à la japonaise sans marques de luxe européennes et plus grand. La particularité est que chaque étage a son propre style vestimentaire. D'un escalier on passe de l'univers des gothiques lolitas aux sweet lolitas, ensuite à un style un peu plus pin up, puis au vintage etc ... Forcément la clientèle va de paire avec les produits vendus et il y a moyen de tomber nez à nez avec des looks hors du commun !
Takeshita Dori was not at all made for me but the Harajuku district in itself was well worth the trip. Very focused shopping this is where Lush opened his store dedicated to bath bombs for fans of the brand. It was also there, in a store nearby, that I found the most crazy looks ! Because it's not only at Takeshita Dori that we find the Tokyo youth disguised as cosplay but also in the Laforet shopping center which is built on the same principle as Tokyu Hands except that these are independent shops that are in it. A Galerie Lafayettes Japanese style without European luxury brands and larger. The peculiarity is that each floor has its own style of clothing. From a staircase we go from the world of Gothic lolitas to sweet lolitas, then to a slightly more pin-up style, then to vintage etc ... Obviously the clientele goes hand in hand with the products sold and there are ways to come face to face with extraordinary looks!


Asakusa


Très populaire auprès des touristes le quartier d'Asakusa est avant tout réputé pour le temple Senso-Ji où les japonais célèbrent la déesse Kannon. Depuis la porte Kaminarimon en passant par Nakamise Dori jusqu'aux abords du temple, où l'on retrouve plusieurs stands de street food, Senso-Ji semble être le seul intérêt de ce quartier mais il n'en est rien lorsque l'on se balade dans les rues d'Asakusa juste » ICI «.
Very popular with tourists, the Asakusa district is above all renowned for the Senso-Ji temple where the Japanese celebrate the goddess Kannon. From the Kaminarimon gate passing by Nakamise Dori to the surroundings of the temple, where there are several street food stalls, Senso-Ji seems to be the only interest of this district but it' not so when you stroll through the streets of Asakusa just » HERE «.


Ginza


De la rue principale Chuo Dori jusqu'au rues adjacentes Ginza est réputé pour ses magasins et showroom de luxe de marques déjà bien connus en France. S'y attarder n'est pas forcément la meilleure idée lors d'un premier séjour à Tokyo mais lorsque l'on a un peu de temps la balade n'est pas déplaisante le soir.
From the main street Chuo Dori to the adjacent streets Ginza is renowned for its luxury shops and showroom of brands already well known in France. To linger there is not necessarily the best idea during a first stay in Tokyo but when you have a little time the walk is not unpleasant in the evening.

Roppongi Hills Observatory - Tenter d'apercevoir le Mont Fuji depuis Tokyo.

4 mai 2020

Je suis une adepte des observatoires. Monter en haut d'une tour pour finir à quelques centaines de mètres au dessus de la ville c'est clairement ce qui me plait ! De la tour Montparnasse à Paris en passant par la CN Tower de Toronto jusqu'à l'Empire State Building de New-York ( Et j'en passe ... ) je garde toujours cette activité sur ma To do List pour clôturer un voyage dans une grande ville.
I love observatories. Climb on top of a tower to finish a few hundred meters above the city is clearly what I like ! From the Montparnasse tower in Paris via the CN Tower in Toronto to the Empire State Building in New York ( And so on ... ) I always keep this activity on my To do List to close a trip in a big city.


Pourtant je n'ai retenu aucun des observatoires présents à Tokyo avant mon départ et sur place l'envie n'y était pas. J'estimais que ce qu'il y avait de plus beau à voir était au sol et non pas dans les airs. J'étais persuadée que Tokyo était une ville qui ne s'apprécie pas vue d'en haut mais plutôt dans les temples, au coin d'une rue, au milieu de détails urbains dépaysants.
However I didn't retain any of the observatories present in Tokyo before my departure and on spot the desire was not there. I felt that the most beautiful thing to see was on the ground and not in the air. I was convinced that Tokyo was a city that can't be appreciated from above but rather in temples, at the corner of a street, in the midst of exotic urban details.

La Tokyo Sky Tree semblait trop touristique et la place était bien trop chère pour ce qu'il y avait à voir aussi bien d'un point de vue financier que pour mon énergie et ma patience. Impossible de réserver les places sur internet pour les étrangers qui n'ont pas de CB japonaise, faire la queue était donc inévitable. Dans un lieu aussi fréquenté autant avouer que j'avais autre chose à faire de mon temps.
The Tokyo Sky Tree seemed too touristy and the place was far too expensive for what to see as well from a financial point of view as for my energy and my patience. Unable to reserve places on the internet for foreigners who don't have a Japanese card, queuing was therefore inevitable. In a place as crowded, as much admit that I had something else to do with my time.


A côté de ça les plus petits observatoires, notamment Roppongi Hills, n’attisaient pas plus ma curiosité. Finalement qu'est ce que j'allais voir de si emblématique à Tokyo perchée au 51ème étage d'un building hormis la Mori Tower ?
Besides that, the smallest observatories, notably Roppongi Hills, did not arouse my curiosity any more. Finally, what was I going to see so emblematic in Tokyo perched on the 51st floor of a building apart the Mori Tower ? 

Et puis le déclic, ma dernière soirée, un ciel dégagé et le souvenir d'avoir lu quelque part qu'il y avait moyen d'apercevoir le Mont Fuji si la qualité de l'air était bonne. A 1h30 du coucher du soleil, à en croire mon téléphone, j'étais quelque part entre Shinjuku et Shibuya. Pas du tout pressée par le temps jusqu'à ce que je sois déterminée à passer un bout de cette dernière soirée à photographier la ville depuis Roppongi Hills sous un coucher de soleil. Un passage éclair à l'hôtel était obligatoire, le timing plutôt serré ...
And then the click, my last evening, a clear sky and the memory of having read somewhere that there was a way to see Mount Fuji if the air quality was good. At 1:30 am of sunset, according to my phone, I was somewhere between Shinjuku and Shibuya. Not at all pressed for time until I was determined to spend a bit of this last evening photographing the city from Roppongi Hills under a sunset. A quick stopover at the hotel was compulsory, the timing rather tight ...


Travel blog made in France. Follow me all around the world and feel free to leave a comment if you enjoy the trip !

Sauf mentions contraires tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord. Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Subscribe to our mailing list

* indicates required
ATTENTION : N'oubliez pas de vérifier vos spams.