Prendre de la hauteur au Castelo São Jorge.

19 mars 2017

À peine arrivés les visites s’enchaînent. Ce n'est pas qu'une semaine à Lisbonne ça soit trop court mais plutôt que le timing est serré pour voir tout ce que l'on veut voir pour une première fois dans la capitale. Notre première matinée nous amène à découvrir la ville sous un angle que j'adore quand je visite un nouvel endroit, de haut ! Rien de mieux pour ça que le Castelo São Jorge qui offre une vue panoramique sur les toits Lisboètes et le Tage. 
As soon as we arrive, the visits follow one another. It's not only that a week in Lisbon is too short but rather that the timing is tight to see everything we want to see for the first time in the capital. Our first morning brings us to discover the city from an angle that I adore when I visit a new place, high ! Nothing better than the Castelo São Jorge which offers a panoramic view of the Lisbon roofs and the Tagus.


P'tites baskets rivées au pieds je comprends très vite qu'une paire de talons n'aurait été qu'un poids supplémentaire inutile dans ma valise tant les trottoirs, peu larges et biscornus sont parfois impraticables. Tandis que ça monte de plus en plus pour accéder au château situé sur la plus haute colline de la ville les ruines du Palacio Belmonte nous font marquer un premier arrêt avant d'atteindre notre but. 
Little sneakers to the feet I quickly realize that a pair of heels would have been a  useless extra weight in my suitcase because of the sidewalks, not wide and biscornus who are sometimes impracticable. Now on our way we go up more and more to join the castle located on the highest hill of the city before the ruins of the Palacio Belmonte make us mark a first stop before reaching our goal. 

City Guide - Une semaine à Lisbonne en décembre.

12 mars 2017

Comme beaucoup d'autres villes Lisbonne a eu son moment de gloire et continue aujourd'hui de faire rêver ou d'attiser la curiosité de nombreuses personnes comme en témoignent blogs et réseaux sociaux. Aussi loin que je me souvienne la ville aux 7 collines à connu un vrai boum touristique il y un peu plus de 2 ans et pour tout vous dire je ne pensais pas y mettre les pieds maintenant ! Alors que les médias se déchaînaient à coups de photos bien cadrées et de reportages en pagaille j'avais l'impression qu'un taudis s’étalait devant mes yeux car il faut bien le dire, l'entretien des façades à Lisbonne est clairement approximatif ! 


Et puis un jour le déclic ! Alors que j'étais à Montréal et que mon expérience canadienne tournait au cauchemar je rêvais d'ailleurs et aussi surprenant qu'inconsciemment cet ailleurs était Lisbonne. À présent maraboutée par l'atmosphère chaleureux qui se dégageait des photos et les couleurs j'ai décidé de ne pas perdre mon temps et de booker 1 semaine en décembre, aussi connue pour être la pire période de l'année d'un point de vue météorologique, mais peu importe. J'embarque au passage un ami et la vie Lisboète commence. De la nourriture, au paysages en passant par les activités et les divers quartiers Lisbonne ne nous laisse ni répit ni l'occasion de commenter ce qui s'étalait devant nos yeux d'un simple bof ! Ai-je pris le temps de vous dire qu'elle est mon meilleur voyage de l'année 2016 ? Le meilleur depuis celui dans les Caraïbes ? C'est fait ! Mais comme vous vous en doutez un séjour même à 2h de vol de chez soi ça se prépare!



Partir à Lisbonne en décembre.
L'idée n'est pas tellement bonne quand on sait que décembre et janvier sont les deux mois à éviter pour un séjour dans la capitale portugaise. Et pourtant la météo était avec nous et le soleil aussi hormis le jour du départ. Who cares ?! Nul besoin d'un manteau, un simple sweat suffisait pour cette semaine sous le soleil. C'est plutôt le soir et quand on sortait la nuit que les 5° passaient moins bien avec un simple perfecto ...

L'avion. 
C'est la première fois que je parle de l'avion dans un de mes voyages mais je dois avouer que mon expérience avec Easy Jet pour le retour à Paris m'est clairement resté en travers de la gorge. Habituée à Air France j'ai testé la compagnie low cost qui en plus de faire payer plus de 30 euros une valise en soute, l'emplacement de son siège et la nourriture à bord retarde son vol de 45 minutes puis 1h15 en faisant attendre ses passagers dehors et dans le froid pour finalement les faire embarquer par la piste. #NEVERAGAIN !

La langue. 
Attention aux idées reçues. Lisbonne n'est pas du tout une ville où la plupart des habitants parlent français ! Disons plutôt que certains connaissent quelques mots de base mais l'anglais reste, selon moi, le meilleur moyen de communiquer lorsqu'on ne connait pas du tout le portugais ou très peu. 


Le logement. 
J'ai suivi mon ami qui m'a tout de suite dit " On va au CZAR ! " et j'avoue que c'était une bonne idée ! L’hôtel 4 étoiles est situé entre 2 stations de métro sur la ligne verte et en 15 minutes de marche on accède au cœur de la ville. L'entrée dans les lieux est spacieuse et la salle de restauration est aussi classe que jolie. Le matin un buffet sucré/salé permet de se faire un petit dej à la française et à l'anglaise tout en ayant  la possibilité de goûter quelques viennoiseries portugaises. Ajoutez à ça que le ménage était fait tous les matins, les draps changés, les produits de douche constamment réapprovisionnés, le personnel agréable et j'étais ravie ! Seul bémol, je pense que pour un 4 étoiles certaines finitions pourraient être revues dans la chambre mais pour le prix vraiment intéressant à cette période de l'année ça ne me semble être qu'un détail. » Leur site web.

La vue - Le petit dej' - Les produits douche.

Sur les bords d'un petit Venise à la française.

26 févr. 2017

Flâner dans les ruelles de Chartres de jour comme de nuit, sous le soleil ou sous la pluie. Comme en témoigne mon premier article qui était dédié à son centre historique les pavés de cette ville ne me sont plus aussi inconnus. Alors que je pensais en avoir fait le tour, alors que j'imaginais qu'après ces façades d'un autre temps une architecture moderne briserait le charme des poutres apparentes j'ai découvert un petit Venise à la française où flottent barques et canoës.
Stroll in the streets of Chartres by day or night, under the sun or the rain. As my first article which was dedicated to its historical center testifies, the cobblestones of this city are no longer as unknown to me. While I thought I had gone around it, while I imagined that after these facades of another time a modern architecture would break the charm of the visible beams I discovered a small French Venice where floats boats and canoes.


Travel blog made in France. Follow me all around the world and feel free to leave a comment if you enjoy the trip !

Sauf mentions contraires tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord. Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Subscribe to our mailing list

* indicates required