Mon nouvel an Japonais dans un temple Bouddhiste.

29 déc. 2019

Rien de plus incommodant que de devoir subir le décalage horaire lors d'un voyage au Japon ! Les nuits peuvent sembler très longues, du fait qu'à 3h du matin sur place il n'est que 19h en France, et les réveils particulièrement difficiles surtout si le planning des visites est chargé ...
Nothing is more annoying than having to endure jet lag while traveling in Japan ! The nights can seem very long, due to the fact that at 3 a.m. on site it's only 7 p.m. in France, and waking up particularly difficult especially if the planning of the visits is busy ...

Peu importe si trouver le sommeil était devenu un vrai calvaire dans la nuit du 30 au 31 décembre car mon programme pour célébrer la nouvelle année était aussi inexistant que l'envie de dormir à 2h du matin cette nuit là et qu'il me fallait un plan !
It doesn't matter if falling asleep had become a real ordeal on the night of December 30 to 31 because my program to celebrate the new year was as nonexistent as the desire to sleep at 2 am that night and that I needed a plan !

Un Shimekazari à l'entrée d'un magasin fermé ce jour là.

Que faire au Japon un soir de Nouvel An ? 

What to do in Japan on New Years Eve ?


Telle était la question tapée dans le moteur de recherches avant que n'en découle une multitude d'articles sur le sujet puis mon expérience à la découverte des coutumes résolument différentes que celles que nous avons en France.
This was the question typed on Google search engine before a multitude of articles about the subject followed, and then my experience in discovering customs that were decidedly different than those we have in France.
A l'inverse des pays occidentaux, pas d'alcool à profusion dans le bar du coin en attendant le traditionnel feu d'artifice à minuit marquant la nouvelle année. Le nouvel an Japonais, qui suit le calendrier grégorien et non pas chinois, est bien plus complexe. C'est un rite de passage entre l'année passée et celle qui arrive par le biais d'une succession de traditions allant de la nourriture consommée le soir même jusqu'à la décoration des maisons et bâtiments publics.
Unlike Western countries, no alcohol in abundance at the bar around the corner while waiting for the traditional fireworks at midnight marking the new year. The Japanese New Year, which follows the Gregorian calendar and not the Chinese one, is much more complex. It's a rite of passage between the past year and that which arrives through a succession of traditions ranging from the food consumed the same evening to the decoration of houses and public buildings.

Bonenkai et Shinenkai


Durant le mois de décembre les festivités commençent avec Bonenkai, la fête pour oublier l'année. L'occasion pour les japonais de faire la fête avec leurs collègues et amis avant de passer le réveillon du 31 en famille. Pour le coup c'est un peu notre soirée du nouvel an à nous où l'alcool coule à flot ! En janvier une fête du même type appelée Shinenkai est organisée pour accueillir la nouvelle année.
During December the festivities begin with Bonenkai, the celebration to forget the year. The opportunity for Japanese people to party with their colleagues and friends before spending Christmas Eve with the family. It's a bit our New Year's Eve party where alcohol flows freely! In January a party of the same type called Shinenkai is organized to welcome the New Year. 

Le Kadomatsu en bambou et en pin.


Shimekazari
et Kadomatsu 

Les décorations traditionnelles Japonaises


Après un grand ménage dans les maisons et les lieux publics pour accueillir Toshigami, la divinité du nouvel an, il est très courant de voir un Shimekazari accroché aux portes ou un Kadomatsu posé à l'entrée. Si ces noms ne sont pas hyper simples à retenir ces deux décoration traditionnelles du nouvel an japonais sont facilement reconnaissables et immanquables dans les rues ! Shimekazari est une corde torsadée faite à base de paille de riz destinée à repousser les mauvais esprits tandis que Kadomatsu est une composition en bambou et en pin symbole de santé et de longévité.
After a great cleaning in the houses and public places to welcome Toshigami, the deity of the new year, it's very common to see a Shimekazari hanging on the doors or a Kadomatsu posed at the entrance. If these names are not super simple to remember these two traditional decorations of the Japanese New Year are easily recognizable and inevitable in the streets ! Shimekazari is a twisted rope made from rice straw intended to repel evil spirits while Kadomatsu is a composition in bamboo and pine symbol of health and longevity.

Les Kagami Mochi d'un temple à Ueno.

Kagami Mochi


Tout aussi important mais moins répandu dans les rues le Kagami Mochi fait partie intégrante des décorations traditionnelles du nouvel an et fait également office de dessert à la nouvelle année. Ces deux là sont les seuls que j'ai trouvé à photographier dans un temple à Ueno. Les deux mochis sont réalisés à base de pâte de riz et surmontés d'une orange amère avant d'être mangés ( Ou non. ) le 2ème week-end de janvier lors de la cérémonie shinto Kagami Biraki.
Just as important but less widespread in the streets, the Kagami Mochi is a part of traditional New Year's decorations and also serves as a dessert at New Year. These two are the only ones I found to photographing in a temple in Ueno. The two mochis are made from rice paste and topped with a bitter orange before being eaten (or not.) the second weekend of January during the Kagami Biraki shinto ceremony.

Gauche : Le Toshikoshi Soba - Milieu : Un des nombreux Kadomatsu - Droite : Les Fukubukuro à l'entrée d'une boutique.

Omisoka

Le réveillon

Vient la partie la plus intéressante de mon voyage et l'occasion de mettre en pratique ce que j'ai lu sur le net ! Je n'avais quasiment pas dormi ces dernières 24h mais le planning était prêt !
Comes the most interesting part of my trip and the opportunity to put into practice what I read on the net ! I had hardly slept in the last 24 hours but the planning was ready ! 

Le soir du nouvel an il est coutume de manger le Toshikoshi Soba signifiant " Passer de l'année à l'autre ". Ce n'est ni plus ni moins que de la nouille de sarrasin symbole de longévité, de par sa longueur, et de force et résistance, de par sa texture. Les japonais qui ne sortent pas de chez eux mange généralement ce plat traditionnel devant Kôhaku Uta Gassen, une émission télévisée musicale très connue dans le pays, tandis que les autres vont au temple.
On New Year's Eve it's customary to eat Toshikoshi Soba meaning "Go from year to year". It's nothing more or less than buckwheat noodle, symbol of longevity, by its length, and strength and resistance, by its texture. Japanese people who don't go out generally eat this traditional dish in front of Kôhaku Uta Gassen, a musical television program very well known in the country, while the others go to the temple.


Zojo - Ji, le temple Bouddhiste.


Rester enfermée devant la télé était une option impensable puisque que le temple Zojo- Ji n'était qu'à 15 minutes à pied de l’hôtel. On pourrait dire que je m'y suis prise tôt, puisque qu'à 22h j'étais déjà sur place, soit 2h avant la nouvelle année, mais finalement la foule est très vite arrivée ce soir là et pouvoir être aussi proche pour prendre toutes ces photos relevait de la chance !
Staying locked up in front of the TV was an unthinkable option since the Zozo-Ji Temple was only a 15-minute walk from the hotel. You could say that I went there early, since at 10 p.m. I was already there, but finally the crowd arrived very quickly that evening and it was a luck to be able to take these photos so close !


Sur place tout était préparé pour accueillir la nouvelle année dans ce temple bouddhiste. La première étape pour les japonais présents était celle de la purification à l'encens en s'embaumant de la fumée de la tête au corps. Les bâtons d'encens étaient ensuite déposés dans un gros chaudron avant de se consumer petit à petit puis d'être retirés un à un par un membre du staff qui veillait à la sécurité.
On the spot everything was prepared to welcome the new year in this Buddhist temple. The first step for the Japanese was that of incense purification by filing smoke from head to body. The incense sticks were then placed in a large cauldron before being consumed little by little then being removed one by one by a member of the staff who took care of security.


Plus loin la foule s'était rassemblée pour assister à la préparation de la pâte de mochi dont l'ingrédient principal est uniquement le riz. Il est cuit puis placé dans un contenant en bois avant d'être frappé avec un mortier pour former une pâte gluante et épaisse. Gâteau traditionnel du nouvel an, le mochi est à l'origine de nombreux décès au moment du réveillon notamment chez les personnes âgés, touristes et enfants à cause de sa texture collante et élastique.
Farther on, the crowd had gathered to witness the preparation of the mochi paste, which the main ingredient is only rice. It's cooked and then placed in a wooden container before being struck with a mortar to form a thick and sticky paste. As traditional New Year's cake, mochi is the cause of many deaths at Christmas time, especially for the seniors, tourists and children because of its sticky and elastic texture.


Une heure après, une partie de la cour du temple avait vaguement pris des airs de décharge au fur et à mesure que des meubles en bois et des sacs s'entassaient à côté d'une fosse rectangulaire protégée par des barrières de sécurité. Le moment était venu de brûler les anciennes amulettes et décorations de fin d'année achetées au temple avant de pouvoir s'en procurer à nouveau le 1er janvier. Une croyance pour les japonais qui pensent que jeter les amulettes de l'année écoulée ou de les brûler eux mêmes apportera la malchance.  
An hour later, part of the temple courtyard had vaguely taken a landfill  air as wooden furniture and bags piled up next to a rectangular pit protected by security barriers. It was time to burn the old amulets and end-of-year decorations purchased at the temple before being able to purchase new again on January 1. A belief for Japanese people who think that throwing away the amulets of the past year or burning them themselves will bring bad luck. 


Après une courte cérémonie décorations et amulettes ont été mises au feu à seulement quelques mètres de stands qui vendaient EMA, talismans, et prédictions pour la nouvelle année. Les EMA sont des plaquettes en bois décorées d'un côté et vierges de l'autre ce qui permet d'écrire un vœux ou une prière avant de l'accrocher sur le présentoir du temple. Le talisman est un petit sachet en tissus contenant une prière ou une inscription sacrée destiné à protéger son propriétaire. Il en existe pour tout un tas de sujets comme la chance, la fortune, la réussite aux examens etc ... Concernant la prédiction elle est à choisir au hasard parmi d'autres prédictions placées dans une grande boite transparente. Destiné à prédire l'avenir, c'est ce petit bout de papier, nommé Omikuji au Japon, qui va décider de la chance ou de la malchance pour la nouvelle année. Si la prédiction est bonne on garde l'Omikuji dans son portefeuille mais si elle est mauvaise il vaut mieux l'accrocher au temple soit sur le présentoir prévu soit sur la branche d'un pin.
After a short ceremony decorations and amulets were set on fire just a few meters from stalls that sold EMA, talismans, and predictions for the new year. The EMA are wooden plaques decorated on one side and blank on the other which allows you to write a wish or a prayer before hanging it on the temple display. The talisman is a small cloth bag containing a prayer or a sacred inscription intended to protect its owner. There are for a whole bunch of subjects like luck, fortune, success in exams etc ... Concerning the prediction it must be chosen at random among other predictions placed in a large transparent box. Destined to predict the future, it's this little piece of paper,  called Omikuji in Japan, that will decide luck or bad luck for the new year. If the prediction is good, keep the Omikuji in your wallet, but if it's bad, it's better to hang it on the temple either on the display stand or on the branch of a pine tree.

Quelques Omikuji qui n'annoncent rien de bon ...
Les EMA, ces planchettes en bois sur lesquelles sont inscrits vœux et prières.

Il était presque minuit et le passage imminent en 2019 était des plus flous. Que voir ? Que faire ? Où aller ? La réponse n'a pas tardé à se faire savoir et par chance j'étais idéalement située pour la suite du programme, le 108ème coup de gong. Bien moins festif qu'un feu d'artifice à la Tour Eiffel mais dans la lignée du protocole japonais. Le 108ème coup de gong est frappé à minuit afin d'annoncer la nouvelle année mais pas seulement. Selon la croyance bouddhique il purifie les âmes et chasse les 108 fautes qui affligent les Hommes au quotidien. La nouvelle année venait d'être célébrée. Par la suite c'est une grande cérémonie qui a pris place à l’intérieur du temple où les croyants ont pu se recueillir.
It was almost midnight and the imminent passage in 2019 was fuzzy. What to see ? What to do ? Where to go ? The answer was not long in being made known and by chance I was ideally situated for the continuation of the program, the 108th stroke of gong. Much less festive than fireworks at the Eiffel Tower but in line with Japanese protocol. The 108th gong is struck at midnight to announce the new year but not only. According to the Buddhist belief it purifies the souls and drives out the 108 faults which afflict the Human. The new year had just been celebrated. Thereafter it was a great ceremony which took place inside the temple where the believers were able to pray.






Oshogatsu

Le 1er janvier au Japon


Au japon les traditions ne s’arrêtent pas au réveillon du nouvel an. Les 3 premiers jours de janvier sont destinés au repos et à quelques coutumes bien précises comme aller admirer le premier lever du soleil de l'année ou bien se rendre au Palais Impérial pour y voir l'empereur japonais ainsi que la famille impériale. Une tradition de chaque début de nouvelle année où Akihito, encore en place en 2019, exprimait ses vœux depuis un balcon du Palais Impérial exceptionnellement ouvert au public pour l'occasion. 
Traditions in Japan don't stop at New Years Eve. The first 3 days of January are intended for rest and a few specific customs such as going to admire the first sunrise of the year or going to the Imperial Palace to see the Japanese emperor and the imperial family. A tradition of each beginning of the new year where Akihito, still in place in 2019, expressed his wishes from a balcony of the Imperial Palace exceptionally open to the public for the occasion.


Parcours du combattant parmi les parcours du combattant, j'ai souvent regretté de m'être lancée dans cette aventure qui n'en finissait pas ! Pourtant mon intention était claire, passer les portes du Palais Impérial qui n'ouvrent que 2 fois dans l'année. Le jour de l'anniversaire de l’Empereur et pour le Nouvel An. Bien sûr nous n'étions pas qu'une centaine de curieux mais des milliers à vouloir passer les grandes portes du Palais avant le dernier discours à 14h qui allait renvoyer ceux qui sont arrivés trop tard chez eux ... Toujours loin de l'objectif à atteindre à 13h c'est à la suite d'une organisation à la japonaise parfaitement huilée et dans le plus grand des calmes que mon groupe a été le dernier à passer les portes du Palais Impérial ce jour là.
I admit, I often regretted to have embarked on this adventure which seemed never ended ! However my intention was clear, to pass the doors of the Imperial Palace which only open twice a year. On the Emperor's birthday and for the New Year. Of course we were not only a hundred curious but thousands wanting to pass through the main doors of the Palace before the last speech at 2 p.m. which would send those who arrived too late at home ... Still far from the objective to be reached at 1 p.m. it was after a perfectly oiled Japanese organization and in the greatest calm that my group was the last to pass the doors of the Imperial Palace that day.


Cette dernière expérience marquait la fin du programme spécial Nouvel An Japonais que j'avais mis en place 48h auparavant et c'était de loin le meilleur ! Les jours suivant les Fukubukuro du nouvel an commençaient à prendre place dans les magasins même des marques les plus mondialement connues. On pourrait appeler ça des Lucky Bags dont le contenu, qui est caché, regroupe plusieurs produits vendus à un prix largement inférieur à la valeur réelle. Il y a quelques années c'est Apple qui avait beaucoup fait parler en déposant un MacBook Air dans plusieurs Fukubukuro vendus environ 250 euros.
This last experience marked the end of the special Japanese New Year program that I had set up 48 hours before and it was by far the best ! The days following the New Year's Fukubukuro began to take place in the stores of even the most world-famous brands. You could call it Lucky Bags whose content, which is hidden, includes several products sold at a price far below the real value. A few years ago, Apple brand made the buzz by putting a MacBook Air in several Fukubukuro sold for around 250 euros.

Par la suite j'ai très vite compris qu'il fallait éviter les temples pour les 3 prochains jours à venir si ce n'est plus tant il y avait foule mais qu'importe. La suite de ce voyage hors des sanctuaires allait être aussi chargée sur le papier que dans la réalité.
Subsequently I quickly understood that we had to avoid the temples for the next 3 days to come if not more as there were crowds but who cares. The rest of this trip outside the sanctuaries was going to be as busy on paper as it was in reality. 

Le temple Asakusa au Nouvel An

Aucun commentaire:

Publier un commentaire