GUEST POST - Nous avons marché sur les pas des déportés juifs.

3 mai 2016

Le témoignage et les photos qui suivent proviennent intégralement de ma sœur qui a accepté de partager sur mon blog sa journée passée à Auschwitz en Pologne avec sa classe de terminale. Merci de respecter cet article.

« Lorsque les professeurs nous ont proposés d'aller à Auschwitz j'ai tout de suite été intéressée. Il me semble qu'il est important d'y aller au moins une fois dans sa vie pour se rendre compte de l'atrocité de ce génocide. Cela m'a permis de mettre une image sur ce qu'on peut lire dans les livres et sur ce que nous pouvons apprendre au cours de notre scolarité.
"When the professors suggested we go to Auschwitz I was immediately interested. It seems to me that it's important to go there at least once in his life to realize the atrocity of this genocide. This allowed me to put an image on what can be read in books and what we can learn during our schooling.


La première étape de cette démarche citoyenne a été de visiter, vendredi 13 novembre 2015, le mémorial de la Shoah à Paris où nous avons visité le musée. Là-bas nous avons pu rencontrer Ester Senot, une survivante d'Auschwitz qui nous a raconté son histoire très touchante. On a pu interagir avec elle. C'était émouvant d'écouter son témoignage ; elle se rappelait de beaucoup de détails.
The first step in this civic approach was to visit the Shoah memorial in Paris on Friday, November 13, 2015, where we visited the museum. There we met Ester Senot, a survivor of Auschwitz who told us her very touching story. We were able to interact with her. It was moving to listen to his testimony; she remembered many details 

Mardi 19 janvier nous nous sommes rendus à Auschwitz. Il avait neigé et malgré toutes les couches de vêtements que nous portions nous avions froid. Nous avons alors pensé à toutes ces personnes à peine vêtues.
On Tuesday, 19 January, we went to Auschwitz. It had snowed and despite all the layers of clothes we had we were cold. We then thought of all those people barely dressed.


La visite a commencé par les wagons à " bestiaux ". Le guide nous a expliqué que les déportés étaient entassés dans ces wagons et que certains mourraient pendant le trajet ou bien tombaient à l'ouverture des portes.
The visit began with the "cattle" wagons. The guide explained that the deportees were packed in these cars and that some died during the journey or fell at the opening of the doors.

On ne peut pas imaginer la taille des camps si nous n'y allons pas. Arrivés au camp d'extermination nous avons été frappés par son immensité. Il s'étend à perte de vue. Nous avons alors marché sur les pas des déportés, constaté les conditions inhumaines dans lesquelles ils vivaient ou devrais-je dire tentaient de survivre, visité les baraquements où ils dormaient entassés à plusieurs dans des cases superposées. Une atmosphère pesante, oppressante régnait dans ces derniers.
We can not imagine the size of the camps if we do not go. When we reached the extermination camp we were struck by its immensity. It stretches as far as the eye can see. We then walked in the footsteps of the deportees, noticed the inhumane conditions in which they lived or should I say tried to survive, visited the barracks where they slept together in superposed boxes. A heavy, oppressive atmosphere reigned in the latter.


Nous avons continué la visite dans les camps de concentration. De l’extérieur on avait l'impression que c'était un petit village ... Tout avait été pensé pour cacher l'horreur qui s'y produisait.
We continued the visit to the concentration camps. From the outside it looked like a small village ... Everything had been conceived to hide the horror that was happening there.

Travailler rend libre.
Dortoirs

Au musée défilait devant nos yeux des tas de cheveux, des tas d'objets personnels, des tas de cartables, de paniers qui appartenaient aux déportés. Combien de vies cela représentait ? Combien de femmes, d'hommes ou d'enfants ? Combien de sacrifices et pourquoi ? C'était très impressionnant !
In the museum, before our eyes, there were heaps of hair, lots of personal belongings, lots of schoolbags and baskets belonging to the deportees. How many lives was that? How many women, men or children? How many sacrifices and why? This was really impressing !


La visite s'est terminée par les chambres à gaz et les fours crématoires. Plus personne ne disait mot à la vue des stigmates laissés sur les murs. Des pièces oppressantes dans lesquelles nous avons pu tous ressentir l'atrocité de ce génocide, la volonté de détruire des vies humaines ... »
The visit ended with gas chambers and crematoria. No one said a word at the sight of the stigmata left on the walls. Oppressing pieces in which we have all felt the atrocity of this genocide, the will to destroy human lives ... "

18 commentaires:

  1. These photos are stunning!

    XO, Jessi
    http://www.mywhiteT.com

    RépondreSupprimer
  2. Love this blog post girlie!

    XO, Jessi
    http://www.mywhiteT.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I'm glad you like it =). ! Thank you for sharing !

      Supprimer
  3. Post commovente e interessante!!!!
    Chiara
    www.chiaraangiolino.it

    RépondreSupprimer
  4. Merci de ton passage a mon blog
    Tous ca à ètè terrible je ne suis jamais ètè dans ce lieux mais je pense que il n'y a pas de mots
    Pouvons nous suivre?
    Merci cherie

    To me new post WOMAN IN MAN
    babaluccia.blogspot.com
    bloglovin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense effectivement qu'il n'y a rien à dire ni à faire à part ne pas reproduire cette histoire.

      Supprimer
  5. I want so much to visit Auschwitz.
    Moment of reflection and very sentimental for sure!
    http://cocojeans.blogspot.pt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes but it must be hard to be in a place like here =/. !

      Supprimer
  6. Avec la neige, c'est encore plus impressionnant! Glaçant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, c'est un peu la cerise sur le gâteau ! Pas de soleil ni de ciel bleu ...

      Supprimer
  7. Just seeing these photographs breaks my heart. I've never been to Auschwitz but I'm sure it must be very difficult to see it. So many innocent lives lost there, so much suffering, so many families wiped forever from the face of the earth...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. It was hard to work on these photos so I can't imagine the feeling when you are in Auschwitz !

      Supprimer
  8. Such beautiful pictures :)
    xoxo

    Ileana

    http://www.novelstyleblog.com/palacio-duhau-2/

    RépondreSupprimer
  9. Article très poignant, je ne sais pas quoi dire d'autre à part que nous devons faire en sorte que de telles choses ne se reproduisent pas..

    Des bisous,
    https://lapausemocha.blogspot.com

    RépondreSupprimer

Travel blog made in France. Follow me all around the world and feel free to leave a comment if you enjoy the trip !

Sauf mentions contraires tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord. Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Subscribe to our mailing list

* indicates required