Ces 10 lieux que j'ai aimé ou non à Tokyo.

10 mai 2020

Tokyo est une ville très étalée qui demande du temps pour visiter chacun des arrondissements et quartiers qui la compose. Pour ce premier voyage je ne peux même pas dire que j'ai visité 1/3 de la ville car il y a beaucoup à voir et à faire, malgré les 10 lieux qui suivent dans cet article. On pourrait dire que c'est un " Overview " comme disent les anglais. Quelques mots, beaucoup de photos et une façon de lister les lieux visités comme pour avoir un aperçu rapide de ce que l'on trouve dans les rues de la capitale nippone. Dans ce condensé urbain j'ai glissé mes quartiers favoris comme Asakusa, Yanaka et Golden Gai qui ont chacun leur article dédié.
Tokyo is a very spread out city which requires time to visit each districts that compose it. For this first trip I can't even say that I visited 1/3 of the city because there is a lot to see and do, despite the 10 places that follow in this article. A few words, lots of photos and a way to list the places visited as to have a quick overview of what is found in the streets of the Japanese capital. In this urban story I slipped my favorite districts like Asakusa, Yanaka and Golden Gai which each have their dedicated article.


Shibuya


Les rues en ébullition d'un quartier très connu pour son immense passage piéton qui a déjà fait le tour du globe sur les réseaux sociaux. Apparemment c'est depuis le Starbuck situé au dessus de la librairie Tsutaya que le point de vue sur ce carrefour est le meilleur mais ce n'est pas tout. Shibuya est également un lieu incontournable pour faire du shopping dans des boutiques moins guindées que le quartier de Ginza, qui est beaucoup plus axé sur le luxe. Parmi les incontournables on retrouve Don Quijote. Une chaîne de magasin discount japonaise où l'on trouve de tout ! De l'alimentation jusqu'aux produits de beauté en passant par les gadgets high tech, même les produits les plus improbables y sont répertoriés, comme des tentacules de poulpe sous vide ! C'est un peu comme notre BHV français, voire La Foire Fouille, en résolument plus dépaysant. Suivant le même principe on trouve également Tokyu Hands qui est tout aussi inévitable dans le quartier ! Les étages de vêtements, produits de beauté, articles de librairie, pharmacie et j'en passe s'empilent pour former un concept store à voir au moins une fois.
The boiling streets of a district very well known for its huge pedestrian crossing which has already gone around the globe on social networks. Apparently it's from the Starbuck located above the Tsutaya bookstore that the point of view on this crossroads is the best but that is not all. Shibuya is also a must for shopping in less expensive boutiques than the Ginza district, which is much more focused on luxury. Among the essentials we find Don Quijote. A Japanese discount store chain where you can find everything ! From food to beauty products and high tech gadgets, even the most improbable products are listed there, like octopus tentacles under vacuum ! It's a bit like our French BHV, even La Foire Fouille, resolutely more exotic. Following the same principle there is also Tokyu Hands which is just as inevitable in the neighborhood ! The floors of clothing, beauty products, bookstores, pharmacy and so on pile up to form a concept store to see at least once.


Harajuku / Takeshita Dori


Réputé pour être de quartier de la mode excentrique et décalée Harajuku est surtout connu pour sa rue piétonne, Takeshita Dori, où des magasins de vêtements s'alternent avec des salons de thé sur une longueur de 400 mètres. Jusqu'à là rien de bien extravagant, c'est sur place que tout change. D'abord la foule, qui donne l'impression d'être en plein Champs de Mars un soir de finale de coupe du monde. Ma hantise en voyage ! Ensuite les cafés et stands de nourriture, qui n'ont rien de détestable, mais qui, objectivement, raviraient plus un enfant que moi pour la plupart. Est-ce qu'on parle du PomPomPurin Café et de sa file d'attente interminable pour manger du riz sculpté en forme de chien ? Breeeef ... J'ai continué mon chemin en me glissant tant bien que mal au milieu de la foule pour commencer un hypothétique shopping qui aurait pu s'avérer être un gros fail à une veste près ! Takeshita Dori c'est la rue des cosplayers qui viennent ravitailler leur garde robe de vêtements et accessoires improbables dans les magasins et quelques friperies que l'on trouve sur place. Au premier abord tout me paraissait cool mais rien ne me correspondait assez ( Hormis une veste en jean rose trouvée en friperie. ) pour rejoindre mon dressing. Tout le reste était très sympa à voir mais trop de cosplay, de Hello Kitty, d'articles pour enfants ( Même si je sais que ce sont des adultes qui consomment. ) et que dire de la qualité ...
Renowned for being an eccentric and quirky fashion district, Harajuku is best known for its pedestrian street, Takeshita Dori, where clothing stores alternate with tearooms over a length of 400 meters. So far nothing extravagant, it's on spot that everything changes. First the crowd, which gives the impression of being in the Champs de Mars in Paris one evening of the World Cup final. Then the cafes and food stalls, which are not detestable, but which, objectively, would delight a child more than most of me. Are we talking about PomPomPurin Café and its endless queue to eat carved rice in the shape of a dog? I continued, slipping my way through the crowd to start a hypothetical shopping. Takeshita Dori is the street of cosplayers who come to supply their wardrobe with improbable clothes and accessories in stores and some thrift stores that are found on site. At first glance everything seemed cool to me but nothing suited me enough ( Except a pink denim jacket found in thrift stores. ) to join my closet. Everything else was very nice to see but too much cosplay, Hello Kitty, children's articles ( Even if I know that they are adults who buy. ) and what about the quality ...


Takeshita Dori n'était pas du tout faite pour moi mais le quartier d'Harajuku en lui même valait bien le déplacement. Très axé shopping c'est là que Lush a ouvert sont magasin dédié aux bombes de bain pour les fans de la marque. C'est aussi là, dans un magasin non loin, que j'ai trouvé les looks les plus déjantés ! Car il n'y a pas qu'à Takeshita Dori que l'on trouve la jeunesse tokyoïte déguisée en cosplay mais aussi dans le centre commercial Laforet qui est bâti sur le même principe que Tokyu Hands au détail près que ce sont des boutiques indépendantes qui sont dedans. Un style Galerie Lafayettes à la japonaise sans marques de luxe européennes et plus grand. La particularité est que chaque étage a son propre style vestimentaire. D'un escalier on passe de l'univers des gothiques lolitas aux sweet lolitas, ensuite à un style un peu plus pin up, puis au vintage etc ... Forcément la clientèle va de paire avec les produits vendus et il y a moyen de tomber nez à nez avec des looks hors du commun !
Takeshita Dori was not at all made for me but the Harajuku district in itself was well worth the trip. Very focused shopping this is where Lush opened his store dedicated to bath bombs for fans of the brand. It was also there, in a store nearby, that I found the most crazy looks ! Because it's not only at Takeshita Dori that we find the Tokyo youth disguised as cosplay but also in the Laforet shopping center which is built on the same principle as Tokyu Hands except that these are independent shops that are in it. A Galerie Lafayettes Japanese style without European luxury brands and larger. The peculiarity is that each floor has its own style of clothing. From a staircase we go from the world of Gothic lolitas to sweet lolitas, then to a slightly more pin-up style, then to vintage etc ... Obviously the clientele goes hand in hand with the products sold and there are ways to come face to face with extraordinary looks!


Asakusa


Très populaire auprès des touristes le quartier d'Asakusa est avant tout réputé pour le temple Senso-Ji où les japonais célèbrent la déesse Kannon. Depuis la porte Kaminarimon en passant par Nakamise Dori jusqu'aux abords du temple, où l'on retrouve plusieurs stands de street food, Senso-Ji semble être le seul intérêt de ce quartier mais il n'en est rien lorsque l'on se balade dans les rues d'Asakusa juste » ICI «.
Very popular with tourists, the Asakusa district is above all renowned for the Senso-Ji temple where the Japanese celebrate the goddess Kannon. From the Kaminarimon gate passing by Nakamise Dori to the surroundings of the temple, where there are several street food stalls, Senso-Ji seems to be the only interest of this district but it' not so when you stroll through the streets of Asakusa just » HERE «.


Ginza


De la rue principale Chuo Dori jusqu'au rues adjacentes Ginza est réputé pour ses magasins et showroom de luxe de marques déjà bien connus en France. S'y attarder n'est pas forcément la meilleure idée lors d'un premier séjour à Tokyo mais lorsque l'on a un peu de temps la balade n'est pas déplaisante le soir.
From the main street Chuo Dori to the adjacent streets Ginza is renowned for its luxury shops and showroom of brands already well known in France. To linger there is not necessarily the best idea during a first stay in Tokyo but when you have a little time the walk is not unpleasant in the evening.



Ueno


J'ai fait un bref passage dans les petites rues étroites de Ueno avant de m'éloigner pour profiter du parc et des sanctuaires qui sont aux alentours. Nous étions le 1er janvier et malgré ça l'air était beaucoup plus respirable dans les temples, très prisés par les japonais à cette période de l'année, que dans les rues inondées de monde de Ueno. Parmi les 2 premiers lieux de culte visités lors de cette balade dans le parc il y avait le Temple Bouddhiste Bentendo situé sur une presqu’île de l'étang de Shinobazu. Quelques mètres plus loin, c'est le sanctuaire Shinto Gojoten qui a occupé une partie de mon temps. C'était l’occasion de repérer les détails architecturaux qui marquent la différence entre ces 2 religions avant de poursuivre la route au bord de l'étang d’où l'on aperçoit la Tokyo Sky Tree et le Temple Bentendo visité précédemment. De retour dans les rues toujours très animées du quartier de Ueno la surprise à été de trouver un temple bouddhiste enclavé entre 2 commerces. Il s'agit du temple Marishiten Tokudaiji facilement accessible par un escalier qui donne sur la rue mais difficilement repérable si l'on ne prête pas attention à ce qu'il se passe à côté de soi. On peut facilement passer à côté ! S'il est petit par sa superficie il n'en reste pas moins imposant grâce à sont emplacement qui lui permet de surplomber les commerces alentours.
I made a brief passage in the small narrow streets of Ueno before moving away to enjoy the park and the sanctuaries that are around. It was January 1 and despite that the air was much more breathable in the temples, very popular with the Japanese at this time of year, than in the crowded streets of Ueno. Among the first 2 places of worship visited during this walk in the park there was the Bentendo Buddhist Temple located on the Shinobazu pond. A few meters further, it's the Shinto Gojoten shrine that occupied part of my time. It was an opportunity to spot the architectural details that mark the difference between these two religions before continuing the road at the edge of the pond from where we can see the Tokyo Sky Tree and the Bentendo Temple previously visited. Back in the always busy streets of the Ueno district, the surprise was to find a Buddhist temple surrounded by 2 shops. It is the Marishiten Tokudaiji temple, easily accessible by a staircase that overlooks the street, but difficult to spot if you do not pay attention to what is happening next to you. You can easily miss it ! If it's small in size it's nonetheless impressive thanks to its location which allows it to overlook the surrounding shops.

Milieu - Un autel du temple Marishiten Tokudaiji
Temple Bouddhiste Bentendo
Sanctuaire Shinto Gojoten

Shinjuku


Rien de tel que d'arpenter les rues d'un des plus célèbres quartiers de Tokyo très tôt le matin avant que touristes, travailleurs et autres résidents ne s'activent pour commencer leur journée. Pourtant, malgré cette résolution et sa renommée, Shinjuku est bien le dernier quartier qui m'a convaincue. J'avais déjà fait des emplettes à Shibuya et Harajuku donc être une nouvelle fois entourée de magasins ne me faisais pas envie. J'ai patienté quelques minutes pour accéder à l'observatoire tant recommandé depuis la mairie de Shinjuku pour au final être nez à nez avec des vitres sales qui laissaient entrevoir par ci par là un panorama sans grand intérêt visuel à mon goût. Puis j'ai tenté ma chance en faisant un tour du côté de Omoide Yokochô pour retrouver un air du vieux Tokyo. On peut dire que ça a fonctionné quelques minutes mais cette ruelle particulièrement étroite n'est bordée que de restaurants et je ne comptais pas manger là car au delà de l'aspect esthétique du lieu j'ai lu que les touristes n'étaient pas toujours bienvenus ici ou alors que les prix étaient gonflés. Bref, si vous voulez tout savoir la seule chose qui m'a vraiment fait sourire à Shinjuku c'était les supports Hello Kitty pour former des barrières afin de délimiter la route et les travaux.
There's nothing like walking the streets of one of Tokyo's most famous district very early in the morning before tourists, workers and other residents start their day. However, despite this resolution and its fame, Shinjuku is the last district that convinced me. I have already been shopping in Shibuya and Harajuku so once again being surrounded by shops didn't make me want. I waited a few minutes to access the much recommended observatory from the Shinjuku town hall to finally be face to face with dirty windows which allowed to see here and there a panorama without much visual interest for my taste. Then I tried my luck by going around Omoide Yokochô to find an air of old Tokyo. We can say that it worked for a few minutes but this particularly narrow alley is bordered only by restaurants and I did not intend to eat there because beyond the aesthetic aspect of the place I read that the tourists were not always welcome here or that prices were inflated. In short, if you want to know everything the only thing that really made me smile in Shinjuku was the Hello Kitty supports to form barriers in order to delimit the road and the works.


Koenji


On s'éloigne du Tokyo Moderne et des grandes tours pour Koenji, un quartier pas si fréquenté par les touristes. L'activité principale, le vintage et en particulier les friperies qui s'alignent sur plusieurs kilomètres dans des ruelles aussi dépaysantes que photogéniques. Ajoutez à ça plein de restaurants et petits cafés, notamment Floresta Nature Doughnuts, et vous comprendrez que Koenji mérite au moins une demie journée pour en profiter pleinement. Le bonus de ce jour, être tombée sur une friperie qui a une cabine d'essayage remplie de peluches ! La plus improbable que j'ai pu voir jusqu'à présent !
We move away from Modern Tokyo and the big towers for Koenji, a district not so frequented by tourists. The main activity, vintage and in particular thrift stores that line up for several kilometers in alleys as exotic as they are photogenic. Add to that a lot of restaurants and small cafes, especially Floresta Nature Donuts, and you will understand that Koenji deserves at least half a day to fully enjoy it. The bonus of this day, having come across a thrift store that has a fitting room filled with fluff! The most crazy I have seen so far!


Yanaka


Le vieux Tokyo où l'on s'éloigne de la foule pour profiter des temples et des boutiques d'artisanat japonais tout en se baladant aux milieu des ruelles bordées par des habitations qui ont survécu au miracle économique japonais. Une visite à l'opposé des tours et grandes avenues du Tokyo moderne à retrouver dans » cet article «.
Old Tokyo where you get away from the crowd to enjoy the temples and shops of Japanese crafts while strolling in the middle of the alleys bordered by houses that have survived the Japanese economic miracle. A visit opposite the towers and big avenues of modern Tokyo to find in » this article «.


Golden Gay

Dernier de cette liste et pourtant un de mes " secteurs " préférés. Golden Gay n'est pas considéré comme étant un quartier en lui même. C'est un réseau de 6 ruelles qui fait partie du quartier de Kabukicho à deux pas de Shinjuku et qui mérite amplement le coup d'oeil ! Ni grandes tours, ni grandes avenues. Aller à Golden Gay c'est découvrir un autre bout du vieux Tokyo dont l'ambiance est complètement différente du quartier de Yanaka. Pour une visite plus approfondie c'est » ICI «.
Last of this list and yet one of my favorite "sectors". Golden Gay is not considered to be a district in itself. It's a network of 6 alleys which is part of the Kabukicho district close to Shinjuku and which is well worth a look ! Neither big towers, nor big avenues. Going to Golden Gay is discovering another part of old Tokyo whose atmosphere is completely different from the Yanaka district. For a more detailed visit it is » HERE «.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Travel blog made in France. Follow me all around the world and feel free to leave a comment if you enjoy the trip !

Sauf mentions contraires tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord. Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Subscribe to our mailing list

* indicates required
ATTENTION : N'oubliez pas de vérifier vos spams.